Politique culturelle
« Frimousses de Créateurs » l’opération d’aide de la mode et de l’art l’Unicef recommence le 2 décembre

« Frimousses de Créateurs » l’opération d’aide de la mode et de l’art l’Unicef recommence le 2 décembre

11 septembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

A l’orée de la Fashion Week parisienne, l’Unicef réunissait dans les bureaux de BETC quelques créateurs, des artistes et des journalistes pour présenter l’édition 2013 de « Frimousses de créateurs« . La vente aux enchères de poupées signées permet chaque année à l’Unicef de vacciner plusieurs milliers d’enfants au Darfour.

C’est au 5ème étage du bel immeuble avec vue sur tout Paris de son partenaire BETC, que l’Unicef a réuni hier soir quelques parrains, engagés et intéressés pour présenter l’édition 2013 de ‘Frimousses de créateurs ». Cette année c’est sur le thème de « Le pari(s) merveilleux » avec un jeu de mot sur la capitale française et le défi que représente l’opération, que l’Unicef a demandé à des créateurs et des artistes aussi divers que Chantal Thomass, Alexis Mabille, Vuitton, Chanel, Dior, mais aussi M, Nicolas saint-Grégoire, Olivia Putman, Eric Bottero, Richard Orlinski, Jean-Charles de Castelbajac ou Carlos Cruz-Diez, de dessiner une poupée qui sera vendue aux enchères le 2 décembre 2013 au Fours Seasons (Georgves V), dans une vente caritative orchestrée par Artcurial.

Lors de cette présentation, nous avons pu découvrir les premiers visuels, rencontrer certains créateurs dont le passionnant Philippe Daney, architecte et designer qui a imaginé une « frimousse » en néon et nous a exprimé l’importance de la cause qui  permet à divers secteurs artistiques de se côtoyer. Nous avons également pu discuter avec la joaillière Géraldine Carfield qui a pu nous parler de sa poupée parée de diamants.

Surtout, la réunion a été l’occasion pour l’Unicef de rappeler que, depuis plus de 10 ans, 50 % de la population du Darfour vit déplacée dans des conditions plus que précaires et que les premiers qui en souffrent sont les êtres les plus fragiles : les enfants. Alors que le personnel soignant de l’ONG parvient d’ores et déjà à vacciner 4 enfants sur 5 contre  la rougeole, le tétanos et d’autres maladies au Darfour, le 5ème enfant est plus dur à atteindre car il faut les moyens financiers d’envoyer de l’aide dans des régions reculées. C’est pour atteindre ce 5ème enfant et sauver plusieurs milliers de vies que l’opération « Frimousses de créateurs » permet de récolter des fonds.

Pour voir les poupées « en vrai », il faudra attendre les dates du 26 novembre au 1er décembre, quand elles seront exposées au Petit Palais.

visuel : Chantal Thomass, Photo (c) Eric Bottero

Infos pratiques

Musée national Fernand Léger de Biot
Musée d’Ethnographie de Bordeaux 2
musee_du_petit_palais

One thought on “« Frimousses de Créateurs » l’opération d’aide de la mode et de l’art l’Unicef recommence le 2 décembre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *