Politique culturelle
French Cancan, du lever de jambe révolutionnaire au pas conservateur?

French Cancan, du lever de jambe révolutionnaire au pas conservateur?

24 novembre 2014 | PAR Yaël Hirsch

Pour fêter les 150 ans du peintre Toulouse-Lautrec, né le 24 novembre 1864 à Albi, Toute la Culture a décidé d’interroger une danse emblématique dont le peintre du Moulin Rouge et de Montmartre a dessiné à la fois l’avant-scène et les coulisses : le French Cancan.

SIDEBAR01

Alors qu’on croit le French Cancan lié à une certaine licence artistique de la Belle Epoque, nous apprendrons ici qu’il débute sous le nom évocateur de « Chahut » en 1825 et qu’il est … né de la révolution.
Alors qu’aujourd’hui c’est au mieux un « lieu de mémoire » d’un certain paris et au pire une image mythique d’une France qu’on voudrait restée inchangée depuis Toulouse-Lautrec, quelle est l’actualité du Cancan en culture?

Un dossier haut en couleurs et néanmoins critique avec son concours et sa playlist!

Bonne lecture.

La rédaction.

[Interview] Roberto Alagna, Ma vie est un opéra « A travers tout ces rôles j’ai appris à me connaître, chacun m’a apporté quelque chose. »
Virginie Efira jouera dans le prochain Paul Verhoeven
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “French Cancan, du lever de jambe révolutionnaire au pas conservateur?”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture