Politique culturelle

Exposition universelle 2025 à Paris : un projet humaniste … et utopiste?

Exposition universelle 2025 à Paris : un projet humaniste … et utopiste?

31 octobre 2014 | PAR Megane Mahieu

Les élus se mobilisent pour organiser l’Exposition Universelle en 2025 et ont rendu leur rapport parlementaire, manière de redonner force et vie à une nation en crise. 

Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, s’est vu remettre mercredi 29 octobre le dossier relatif à la candidature de la France pour l’Exposition Universelle en 2025. Porté depuis dix mois par Jean-Christophe Fromantin, président d’ExpoFrance 2025 et député-maire UDI de Neuilly-Sur-Seine et Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, le projet raviverait les origines de l’Exposition Universelle.

En effet, il y a un siècle, Paris rayonnait à l’internationale pour ses innovations et son savoir-faire. C’est l’exposition universelle de 1889 qui voit s’ériger la Tour Eiffel, construite pour l’occasion et jamais démontée, mais la véritable heure de gloire de Paris fut l’Exposition de 1900. Plus de 50 millions de visiteurs venus admirer le Petit et le Grand Palais, se faufiler dans les arcades sombres du premier métro, ou encore voir sur grand écran les premiers films des frères Lumière. Ce Paris couleur sépia, et arpenté par des millions de touristes, c’est le rêve que caresse Fromantin et Le Roux, soutenu par le premier ministre Manuel Valls qui déclare : « Je vois dans la candidature à l’Exposition universelle 2025 une magnifique opportunité pour l’image dans le monde du Grand Paris et de la France (…) L’Etat sera au rendez-vous de cette grande ambition. »

Projet tenable ou douce utopie? Dans une France en crise économique et sociétale majeure, les supporter d’ExpoFrance 2025 voient là l’occasion de renouer avec une grandeur du pays, de soutenir le projet Grand Paris, et de faire de l’événement une vitrine des créativités mondiales. Le rapport de la mission informative parlementaire nous donnerait presque des frissons par son ton élégiaque : « La mission que nous avons conduite montre à quel point cet événement permettrait de mobiliser tous ceux qui veulent contribuer à construire l’avenir de notre pays. Nous sommes convaincus à partir des auditions que nous avons menées que nous pouvons créer cette union sacrée entre tous ceux qui feront la France du XXIème siècle. Nous pensons que les retombées économiques seront déterminantes pour l’avenir de la France (…) Chaque Exposition universelle a toujours été un incroyable appel à projets. Aujourd’hui notre mission plaide avec conviction pour que nous renouvelions cet appel »

Avec l’Exposition Universelle 2025 il ne s’agirait pas de construire une Tour Eiffel bis ou de construire d’autres monuments d’accueil, mais au contraire de se baser sur les structures déjà existantes. D’autre part, l’aboutissement du projet se baserait sur une double ouverture : d’abord celle du Grand Paris,  nécessaire pour la réussite économique du projet, mais aussi une ouverture à l’échelle nationale où d’autres régions seraient mobilisées. En somme, une Exposition Universelle polycentrée qui demande réflexion, car le cahier des charges du Bureau International exige un lieu unique.

Un problème de taille se soulève, celui du budget. Pour que la candidature soit soutenue par le pouvoir exécutif d’ici 2016, date butoir, le projet devra s’accorder selon la contrainte budgétaire qui pèse sur l’Etat et les collectivités locales. De plus, les structures de transports ne sont pas adéquates à l’accueil et à l’envergure du projet et leur restructuration est vivement demandée. A noter que l’argent du contribuable ne serait pas en jeu : ce seraient les fonds recueillis par des mécénats et un emprunt à l’Etat qui financeraient l’Exposition Universelle à ParisAvant (peut-être) Paris, ce sera Dubaï qui accueillera l’Exposition Universelle en 2020.

Visuel : ©capture d’écran

Brescia invente l’opéra gratuit !
Gagnez 5×2 places pour le spectacle « Notes d’encre » au Musée du Quai Branly le 22 novembre
Megane Mahieu

One thought on “Exposition universelle 2025 à Paris : un projet humaniste … et utopiste?”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *