Politique culturelle
Elections au Sénégal: Youssou N’Dour, un candidat à part

Elections au Sénégal: Youssou N’Dour, un candidat à part

04 janvier 2012 | PAR LLT

Le meilleur artiste africain cuvée 1996 se lance dans la campagne présidentielle. Objectif: mettre fin au règne d’Abdoulaye Wade qui brigue un 3e mandat consécutif. Ce qu’interdit à demi-mots la constitution.

A l’âge de 52 ans, l’un des meilleurs chanteurs du monde selon le New York Times, veut devenir le Président des sénégalais. Le 1er tour des élections a lieu le 26 février et le chanteur originaire de Dakar à ses chances. C’est vrai qu’être chanteur à succès, acteur de séries B ou bien comique, ça aide pour entrer en politique. Prenez l’exemple de Ronald Reagan. Yousssou N’Dour le dit lui même dans une interview pour le Parisien.fr « c’est un appel du peuple ».

Devenir Président n’est pas l’objectif premier du compositeur de l’hymne de la Coupe du Monde 1998. Il veut avant tout éviter qu’Abdoulaye Wade soit Président une troisième fois. Élu en 2000 et 2007 à la grande majorité des voix, le Président sortant n’a en théorie pas le droit de se présenter le 26 février prochain. L’artiste craint d’ailleurs des débordements si la candidature du Président sortant est acceptée et annonce qu’il y aura un million de sénégalais devant le conseil constitutionnel si cela se produit.

Youssou N’Dour, qui a formé son propre mouvement politique, le Fekke Maci Boolé ( « je suis engagé » en Wolof) avait annoncé pendant un concert en novembre dernier qu’il arrêtait la musique pour la politique. Déjà engagé sur scène, lorsqu’il organisait en 1985 le concert pour la libération de Nelson Mandela, le jeune candidat de 52 ans veut rétablir la justice et les inégalités entre les quelques très riches et le peuple. Une tâche difficile mais pas impossible pour l’interprète de « New Africa ».

Comme dirait le groupe Danakil, « le contexte politique est tendu à l’approche des élections » puisque le 22 décembre dernier, des violences entre mouvements politiques ont fait un mort.

 

Hamlet en cinq mises en scène à l’Etoile du Nord
La revue Trafic fait son cinéma à Beaubourg
LLT

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *