Politique culturelle

Décès de Stéphane Hessel

Décès de Stéphane Hessel

27 février 2013 | PAR Marie Pichereau

L’une des grandes figures de la résistance s’est éteinte aujourd’hui à l’âge de 95 ans. Né le 20 octobre 1917 à Berlin, ce militant politique Français était aussi devenu diplomate, ambassadeur et écrivain de talent.

Stéphane Hessel arrivera en France à l’âge de 8 ans est sera naturalisé français en 1937. Après être passé par les bancs de l’Ecole Normale Supérieure, il intègre les forces françaises libres en 1941 basées à cette époque là dans la capitale britannique. Ce résistant de la première heure, sera arrêté et déporté à Buchenwald puis à Dora. Grâce à une substitution d’identité avec un prisonnier mort du typhus, il mettra en place son évasion et quittera sain et sauf les camps de concentration nazis dans lesquels il était détenu. En 1945, il entre au Quai d’Orsay, où il fera toute une partie de sa carrière diplomatique auprès des Nations unies. Il assistera en tant que témoin privilégié à la constitution de la Charte des droits de l’Homme et du citoyen, le 10 décembre 1948.

L’homme de gauche, militant politique, nouera de très fortes amitiés avec Michel Rocard et Pierre Mendès France. Il est connu du grand public pour ces nombreuses prises de positions concernant les droits de l’homme, la question des sans-papiers et le conflit israélo-palestinien. Dans son ouvrage paru en 2010, « Indignez-vous », devenu best-seller, il acquiert une renommée mondiale. Cet opuscule, d’une quinzaine de pages, défend l’idée selon laquelle l’indignation est le ferment de « l’esprit de résistance ».

En mai 2011, Stéphane Hessel sera fait citoyen d’honneur de la Ville de Bruxelles, qui récompensera son action internationale pour la paix et les libertés. Le Bourgmestre de la ville de Bruxelles s’exprimera en ses termes lors de la remise du prix : « La ville de Bruxelles vous félicite pour être passé par la résistance, la volonté de combat, le choix de sortir des camps et surtout d’être un homme d’action. C’est parce que l’on agit que l’on peut effectivement changer le cours de l’histoire », source Le Soir. En 2012, il collaborera pour la dernière fois dans un essai, avec Albert Jacquard pour lancer un appel contre l’arme atomique dans « Exigez ! Un désarmement nucléaire total ». Récemment il avait participer au débat du mariage pour tous en tant qu’invité du programme 28 minutes, sur Arte.

L’annonce de sa disparition a  suscité de nombreuses réactions des politiques français, qui tour à tour ont rendu hommage à ce grand homme. Bertrand Delanoë a déclaré : « C’est avec une émotion très vive et une très grande tristesse que j’apprends ce matin le décès de Stéphane Hessel. L’humaniste authentique, le résistant indomptable, et le penseur généreux qu’il était manqueront terriblement à notre pays. Il nous laisse l’héritage inestimable de sa combativité au service des valeurs universelles de l’homme, et de son sens inaliénable de la liberté ».
Anne Hidalgo, première adjointe au maire PS de Paris, candidate aux municipales de 2014, a quant à elle, salué sa grande humanité : « Il sera toujours pour moi cet homme généreux et profondément optimiste, qui savait nous communiquer son énergie à toute épreuve, sa grande humanité en toutes circonstances. Qu’il s’agisse de la lutte contre la pauvreté ou de son implication dans les parrainages républicains de jeunes sans papiers menacés d’expulsion, Stéphane Hessel portait la cause de la dignité humaine avec humilité et humour ». Source AFP.

Invité l’an dernier sur la chaine LCI, il avait parlé calmement et sans aucune crainte de son propre décès : « Je considère qu’il ne faut pas vivre trop vieux. Il faut vivre, avec plaisir, tant que l’on a à peu près les moyens de s’exprimer. Tant que cela dure je suis content de vivre. (…) La mort est pour moi un grand projet. Je pense que de toutes les expériences que l’on fait dans une vie, l’expérience peut-être la plus intéressante, c’est la mort. A ce moment-là, on va voir, qu’est-ce qui reste et qu’est-ce qui vient (…) La vie, on l’a derrière soi. Elle a été, pour moi, belle. Avec des moments affreux et des moments admirables. Mais la mort sera peut-être plus belle encore, qui sait ? ». Ce patriote humaniste laissera à jamais son empreinte dans la mémoire collective mondiale.

Visuels : Capture d’écran Wikipédia, Vidéo Youtube : REPORTAGES – Sur La Biographie – Stéphane Hessel, Arte.

L’arbre de vie – foisonnement de l’art contemporain au Collège des Bernardins
Mossi défile au Carrousel du Louvre
Marie Pichereau

2 thoughts on “Décès de Stéphane Hessel”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *