Politique culturelle

Culture en danger : le Théâtre de l’Idéal menacé à Tourcoing

Culture en danger : le Théâtre de l’Idéal menacé à Tourcoing

07 février 2015 | PAR Audrey Chaix

La rumeur tournait depuis quelques temps déjà, mais le couperet est tombé hier soir par le biais d’un communiqué de presse envoyé par le Théâtre du Nord : lors du prochain conseil municipal de la Ville de Tourcoing, qui aura lieu le 14 février 2015, le budget qui sera proposé au vote des élus par la majorité menée par Gérald Darmanin, maire de Tourcoing, ne comprendra pas la subvention jusque là accordée au Théâtre de l’Idéal, géré par le Théâtre du Nord. 

logo-tdn

La solution proposée par Gérald Darmanin (qui confirme son intention de retirer au Théâtre de l’Idéal 100 % de sa subvention, d’après nos confrères de la Voix du Nord) est de mettre à disposition les locaux de l’Idéal au Théâtre du Nord par le biais d’une convention. Et, pour rendre la pilule encore plus amère, une deuxième mauvaise nouvelle accompagne la première : il faudra en plus payer un loyer pour l’usage des ateliers de construction de décors du théâtre, qui se trouvent dans les anciens locaux de l’ancien théâtre de la Salamandre, toujours à Tourcoing, et qui sont aujourd’hui mis à disposition par la ville.

Pour parler chiffres, cela représente une perte d’une subvention annuelle de 76 000 €. Quant à la mise à disposition des ateliers de construction de décors, elle est aujourd’hui valorisée à hauteur de 43 000 € environ par an, plus 20 000 € pour les fluides. Rappelons que les ateliers de construction de décors du Théâtre du Nord lui permettent de produire des spectacles qu’il peut vendre ensuite, de générer de l’emploi et de valoriser de nombreux savoir-faire – d’autant plus qu’ils fabriquent une partie des décors utilisés par l’Opéra de Lille.

M. Darmanin justifie son choix en expliquant (toujours dans les pages de la Voix du Nord) que le Théâtre du Nord ne sera pas mis en péril par la perte de cette subvention, qui intervient dans un contexte compliqué pour tous les équipements culturels tourquennois – tous perdent 7,5 % de leur subvention dans le prochain budget. Il précise également que le Théâtre du Nord ne respecte pas la convention qui le lie à la Ville de Tourcoing, qui profite plus aux Lillois qu’aux Tourquennois. Ce dernier point n’est sans doute pas faux… mais nous n’avons pu nous empêcher d’avoir le cœur serré aujourd’hui en voyant sur Twitter que M. Darmanin, pour rire des supposées réticences de Martine Aubry quant à l’accueil de l’élection de Miss France 2016 à Lille, se proposait d’organiser la cérémonie dans sa ville. Un événement qui coûte la bagatelle de 400 000 € au bas mot (c’est en tout cas ce qu’a déboursé Orléans pour accueillir l’élection de la nordiste Camille Cerf d’après la République du Centre). Soit un sursis d’environ trois ans de plus pour le projet artistique du Théâtre de l’Idéal.

Le Théâtre du Nord a convié la presse à discuter de ce coup dur pour son projet dès lundi prochain. Nul doute que l’ambiance sera sombre alors que de nombreux lieux culturels sont menacés de disparition aujourd’hui – voire complètement rayés de la carte, comme le montre cette « cartocrise » culturelle créée par… une Lilloise.

Une pétition a été mise en place par le Théâtre du Nord. Pour la signer, cliquer ici.

Happy Days : Iranian Pop Art Exhibition à la galerie Nicolas Flamel à Paris
Playlist de la semaine (102)
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaixphoto : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *