Politique culturelle

Cinq tableaux volés au musée d’art moderne de la ville de Paris

21 mai 2010 | PAR Margot Boutges

La nuit du mercredi au jeudi dernier a vu disparaitre cinq tableaux au musée d’art moderne de la ville de Paris. Ce n’est qu’à 6h50 que les responsables du musée ont constaté le vol. Une fenêtre avait été brisée et un cadenas cisaillé. Ce casse a vu la disparition d’œuvres majeures : Le pigeon aux petites pois de Picasso, La pastorale de Matisse, L’olivier près de l’Estaque de Braque, Nature morte au chandelier de Léger et La femme à l’éventail de Modigliani. Il semblerait que les œuvres aient été découpées à même la toile. Au premier plan de cette affaire intervient la mauvaise gestion du système de sécurité. Selon les informations recueillies par Le parisien et La Tribune de l’Art, le système d’alarme subissait des dysfonctionnements depuis le 30 mars dernier. Le système vidéo était par contre en parfait état de marche (un individu a été filmé tandis qu’il s’introduisait dans le musée par une fenêtre) et trois gardiens étaient mobilisés à la surveillance. Bertrand Delanoë s’est dit «particulièrement attristé et choqué de ce vol, une atteinte intolérable au patrimoine culturel universel de Paris». Les autorités se penchent déjà sur plusieurs pistes, celle du vol au profit d’un riche collectionneur ou dans la perspective d’un chantage à l’assurance. Des affaires récentes ont montré que des œuvres aussi bien répertoriées et invendables sur le marché finissent bien souvent par brûler les doigts des voleurs et retrouver leur propriétaire légitime. On espère en retrouver vite la trace.

Heavy Rain bientôt au cinéma?
Le théâtre de Chaillot en grève
Margot Boutges

2 thoughts on “Cinq tableaux volés au musée d’art moderne de la ville de Paris”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *