Politique culturelle

Christian Rizzo nommé à la tête du Centre Chorégraphique National de Montpellier

Christian Rizzo nommé à la tête du Centre Chorégraphique National de Montpellier

28 octobre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le très talentueux Christian Rizzo prendra la tête du très prestigieux CCN de Montpellier, il succédera à  Mathilde Monnier le 1er janvier 2015.

Christian Rizzo a le sens de la forme. Il fut longtemps lié au monde de la mode et comme il nous le confiait en interview, depuis quelques pièces il s’en détache.  Cet esthète roi de la ligne produit depuis plusieurs années des chefs d’œuvre aux symboliques fortes. Que ce soit son travail sur l’adolescence avec Sakinan göze çöp batar, celui sur la filiation dans les transmissions de d’Après une histoire vraie, ou bien son travail avec le handicap en collaboration avec la compagnie L’oiseau Mouche pour De quoi tenir jusqu’à l’ombre, il ne cesse de gratter les questions qui le taraude.

Et cela, à quelques mois de son arrivée à la tête du CCN de Montpellier créé par Dominique Bagouet en 1980 jusqu’à son décès en décembre 1992. Ensuite Mathilde Monnier a succèdé à Dominique Bagouet et a développé le CCN. Le Couvent des Ursulines allait devenir le lieu emblématique, notamment, du Festival Montpellier Danse.

Christian Rizzo proposera  son projet d’Institut chorégraphique international. Par communiqué, Fleur Pellerin parle de « création, transmission et formation ». Elle ajoute : « Conçu autour d’une « Académie expérimentale » et d’un « Caravansérail », ce projet met l’accent sur le rayonnement accru du CCN, en lien avec d’autres disciplines du champ de la création contemporaine, au plan régional et international, et sur l’accompagnement de jeunes artistes, le partage de l’outil et l’innovation, en imaginant un CCN 2.0, acteur du monde numérique.

Visuel : © Marc Domage

[Live report] Radio Elvis au Théâtre de La Loge
Gagnez vos places pour le festival des Inaccoutumés (18 nov.–13 déc.) à la Ménagerie de Verre
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *