Actu

Pierre Laborie, l’historien de l’opinion sous Vichy, est mort

Pierre Laborie, l’historien de l’opinion sous Vichy, est mort

18 mai 2017 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le célèbre historien Pierre Laborie dont l’ouvrage « L’opinion française sous Vichy : les Français et la crise d’identité nationale 1936-1944 » est exemplaire pour qui s’intéresse à la période est mort le 16 mai.

« Il a révolutionné notre approche de l’opinion et pour ceux qui ne connaissent pas son oeuvre, je vous recommande le classique: « L’opinion française sous Vichy : les Français et la crise d’identité nationale 1936-1944″, Éditions du Seuil, Paris, Points Histoire » a déclaré sur son fil Facebook son confrère Denis Peschanski.

Le chagrin et le venin : La France sous l’Occupation, mémoire et idées reçues, Les Français des années troubles : de la guerre d’Espagne à la Libération, Ils ont su dire non : Paroles de résistants sont autant d’ouvrages qui disent l’engagement que l’enseignant à l’Université de Toulouse 2 a eu pour dire les tensions que le peuple entretient avec la mémoire de son passé.

Il aura enseigné pendant 20 à l’Université avant de devenir directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris.

Il avait 81 ans.

Visuel : Capture d’écran Daily Motion

La mélodie du malheur de Duncan Macmillan à Chantiers d’Europe
Décès de Chris Cornell, le chanteur du groupe de rock Soundgarden
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *