Actu
Paradise Now pour Judith Malina

Paradise Now pour Judith Malina

13 avril 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Il y a eu un avant et un après, et pourtant et cela est la meilleur réussite du Living Theatre qu’elle aura fondé en 1947,  la performance reste figée dans l’underground. Judith Malina s’en est allée à 87 ans laissant derrière elle un genre plus que vivant.

Dans les années 60, la France découvre ce que l’entre-soi nomme communément « le living ». Que vous soyez né en 1949 ou en 1993, quiconque a mis les pieds un jour au Festival d’Avignon sait qu’un jour, une troupe est sortie des Carmes en hurlant : » le théâtre est dans la rue ». C’était neuf et nerveux. C’était Paradise Now, c’était en 1968. Le quatrième mur était déjà tombé depuis la naissance même d’Avignon, mais  les new-yorkais Judith Malina, accompagnée de Julian Beck allaient plus loin.

On nomme alors cela le « meta théâtre ». Cette idée que le corps dépasse le costume. Que le décor est un acteur en soi et surtout que la frontière entre le réel et la fiction si elle est abolie apporte une force scénique incroyable. Le living ce fut aussi un théâtre politique qui puisait notamment dans Artaud. Dans les années 70 « The Legacy of Cain », une série de spectacles à jouer dans des lieux non conventionnels comme des prisons. Six Public Acts, The Money Tower, Seven Meditations on Political Sado-Masochism sont quelques unes des pièces que l’infatigable Judith Malina  a co-dirigé.

Visuel : CC BY-SA 4.0 et @Living Theatre

[LIVE REPORT] Jaroussky ressuscite Verlaine au Théâtre des Champs-Elysées (11/04/2015)
Les premières images d’Orange is a New Black (saison 3) dévoilées
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture