Actu
Où manger une glace cet été ?

Où manger une glace cet été ?

09 août 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Voici une activité hautement culturelle ! Quoi de plus arty que de débattre, bien cramoisie de l’adresse du meilleur glacier de la ville ?!

A Paris, Pozetto est en train de détrôner Berthillon ! Ce glacier comme la-bas vous emmène à Rome en un coup de cuillère de Fiore di Latte dans votre pot ! 39 rue du Roi de Sicile, Paris, France 75004

A Saint Cyr Les Lecs, la plage où les Marseillais viennent chercher une autre mer, personne ne connait le nom du glacier mais si vous demandez « l’albatros » tout le monde saura vous indiquez le chemin.  Leur force : faire des glaces à l’italienne avec des sorbets.

A Deauville, on peut même manger sa glace attablé sous la haute tradition de Martine Lambert. 76 bis, rue Eugène Colas, Deauville.

A Cannes, et à Saint Trop, on se jette sur Barbarac, dont les glaces au yaourt zéro sucre et zéro pour cent de matière grasse sont à se damner ! Depuis 1986 Harry Teneketzian impose ses produits de haute qualité.  2 Rue Général Allard, 83990 Saint-Tropez

A Nantes et Pornic, allez vous rafraîchir à la Fraiseraie. Vous mettrez des fruits et notamment les si précieuses fraises de la région dans vos glaces ! Place du Petit Nice, Pornic.

Ernest le glacier, le célèbre artisan glacier de La Rochelle, vous donnera le gout du luxe, 16 petite rue du Port

A Avignon, c’est à un autre festival qu’il faut aller, celui des glaces. Plus de 80 parfums s’offrent à vous, tous maison et délicieux.  2 rue de la République, Avignon.

Et à Bruxelles, l’institution un peu excentrée c’est Zizi. Avec des fruits frais, et un brin de soleil d’été le glacier du très chic quartier d’Uccle attire la ville entière. 57 A rue de la Mutualité. Bruxelles.

Visuel (c) Pozetto

Freeze ! Ou comment animer la pierre
Les sculptures de Li Chen amènent un vent de spiritualité, Place Vendôme, du 2 au 29 septembre
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture