Actu
Orjan Johannessen remporte le Bocuse d’Or !

Orjan Johannessen remporte le Bocuse d’Or !

30 janvier 2015 | PAR Matthias Turcaud

Chef norvégien du restaurant familial Bekkjarvik Gjestgiveri âgé d’à peine vingt-neuf ans, Orjan Johannessen a remporté mercredi soir, et pour la deuxième fois, le Bocuse d’Or, devant les Etats-Unis et la Suède, lors de la quinzième édition de ce championnat du monde de gastronomie qui a eu lieu mercredi soir à Lyon. 

Son nom comporte le mot « essen » qui, en allemand, veut dire « manger ». Cela lui a peut-être porté chance ? Va savoir … Toujours est-il que le jeune chef norvégien a remporté mercredi soir et pour la deuxième fois le très convoité Bocuse d’Or, assorti d’un chèque non négligeable de 20. 000 €, et ce devant l’Américain Philip Tessier, 35 ans, ainsi que le Suédois Tommy Myllimaki, 36 ans.

Le jury, présidé par le Français Paul Ruggieri Bocuse d’Or 2013, ont déclaré avoir été notamment conquis par sa « pintade fermière des Landes parfumée aux cèpes et fenouil, oignons paille, citrouille Hokaïdo et salsifis gratinés », ainsi que par sa « truite fario et crabe Kamachatka croustillante ».

C’était la quatrième fois que la Norvège remportait le Bocuse d’Or depuis la création du concours en 1987 par le Pape de la cuisine française Paul Bocuse. Celui-ci, assez affaibli à cause de ses 89 ans, n’a pas pu cependant – et pour la première fois – assister à la cérémonie, et c’est son fils Jérôme qui a remis la statuette au cuisinier Norvégien.

Crédit photo : Orjan Johannessen.

Un projet de musée européen des médias
Playlist de la semaine (101)
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture