Actu
New York inaugure son musée du 11 septembre

New York inaugure son musée du 11 septembre

14 mai 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Il aura fallu le temps de la mémoire. 13 ans après les attentats qui ont frappé New-York, la ville aura son musée du 11 septembre.

Le musée fait un pont avec le Mémorial qui se trouve à l’emplacement de Ground Zero. Le site sera inauguré par Michelle et Barack Obama ce jeudi, ensuite, six jours seront réservés aux survivants, familles des victimes riverains et équipes de secours, avant, que le musée soit ouvert au public le 21 mai. Sa mission est simple : rendre hommage aux 2.983 morts du 11 septembre 2001 mais également aux six morts qui ont péri dans l’attentat de 1993 visant le WTC.

Si le musée voit le jour si tard c’est aussi à cause de lourdes divergences quand à son esthétique. Le plan de départ, conçu par Michael Arad a été qualifié d’austère. Il a été modifié par Peter Walker qui y ajouté de la végétation.

Au final c’est un bâtiment souterrain comprenant sept étages. L’espace fait 10.210 m2, il est partagé au centre par les deux bassins du Mémorial qui comportent les cendres des victimes.

Le prix d’entrée du billet est exorbitant, il faudra compter 24$ pour une visite. Il est néanmoins gratuit le jeudi. Le musée vient raconter l’histoire du 11 septembre grâce à des expositions, des supports multimédias, les archives, les récits et une collection d’objets monumentaux et authentiques. La vie de chaque victime des attentats de 2001 et 1993 sera ainsi commémorée. « Les visiteurs ont la possibilité d’en apprendre davantage sur les hommes, les femmes et les enfants qui sont morts. »

WTCmemorialJune2012CC BY-SA 3.0
Cadiomals — Travail personnel

Voir le Dossier 11 septembre de la rédaction.

Aux enchères de New York: 80 millions de dollars pour le tryptique de Francis Bacon
Lucas Bonnifait ouvre la 1ère édition du Festival Préliminaires au Théâtre de Vanves avec « Affabulazione » de Pasolini
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture