Actu
La vedette d’Hollywood et star du film « Autant en emporte le vent », Olivia de Havilland, est décédée à l’âge de 104 ans

La vedette d’Hollywood et star du film « Autant en emporte le vent », Olivia de Havilland, est décédée à l’âge de 104 ans

26 juillet 2020 | PAR Loïs Rekiba

De naissance britannique, d’adoption américaine et française, la vedette et « doyenne » de Hollywood,  Olivia de Havilland est décédée à Paris à l’âge de 104 ans.

Une icône d’un certain âge d’or hollywoodien

C’était l’une des dernières stars de l’âge d’or hollywoodien. The Hollywood Reporter nous annonçait le décès de l’actrice, ce dimanche 26 juillet, chez elle à Paris, à l’âge de 104 ans.

Sa carrière aura été marquée par plus de cinquante ans de rôles au cinéma et à la télévision. Mais Olivia de Havilland était plus connue pour son interprétation de Mélanie Hamilton dans le film Autant en emporte le vent – qui est revenue sur le devant de la scène ce printemps après son retrait d’une plateforme d’offre de longs-métrages à cause de sa représentation idéalisée de la période esclavagiste sudiste.

Côté récompenses, c’est par deux fois que l’Oscar de la meilleure actrice lui a été attribué. La première pour le film À chacun son bien (1946) et la seconde pour L’héritière (1949). De par son âge avancé, Olivia de Havilland était considérée comme la doyenne de Hollywood et l’incarnation de son âge d’or – pendant les années 1930-1940.

Combats juridiques et inimitiés familiales

Son nom vous dit peut-être également autre chose, puisque une législation sur le droit du travail porte son nom, de manière officieuse : « la loi de Havilland ». L’actrice avait en effet remporté une victoire juridique ayant fait date dans l’histoire du droit du travail, face au sytème des studios hollywoodiens, en 1944. Elle avait intenté un procès à l’encontre des Frères Warner qui avait débouché sur d’importantes réglementations permettant d’encadrer le travail des artistes par des contrats sûrs. Il se trouve que, à l’époque la Warner, en effet, freinait régulièrement les opportunités de carrière de ses acteurs.

Olivia de Havilland était aussi célèbre pour voir entretenue une rivalité personnelle et professionnelle à l’égard de Joan Fontaine (morte en 2013), sa soeur cadette aussi actrice. Les deux femmes se sont défiées sur absolument tous les sujets, de leur propre carrière jusqu’à leurs liaisons amoureuses personnelles, et aux funérailles de leur mère.  

Pour pondérer le conflit, les choses se sont passées telles que les deux soeurs auront été nominées pour l’Oscar de la meilleure actrice en 1941. Joan Fontaine s’était illustrée à l’époque dans le rôle hitchcockien de Suspicion et Olivia de Havilland pour Hold Back the Dawn.

visuel : Olivia de Havilland dans Autant en emporte le vent – © Wikimedia Commons – Domaine public 

 

« L’homme le plus flippé du monde », journal d’angoisses
Aurélien Pascal & Jean-Paul Gasparian : Duo musical au Potager du Roi
Loïs Rekiba

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *