Actu
Mort de Kevin Gagneul, militant de la lutte contre le sida

Mort de Kevin Gagneul, militant de la lutte contre le sida

25 août 2015 | PAR Elodie Schwartz

Kevin Gagneul, militant de la lutte contre le sida mais aussi de la cause LGBT, est mort la semaine dernière des suites d’un cancer lié à un sarcome de Kaposi. Il avait 32 ans…

Triste nouvelle pour les militants de la lutte contre le sida et/ou de la cause LGBT. Kevin Gagneul, l’un des militants les plus actifs de sa génération, est décédé vendredi 21 août des suites d’un cancer lié à un sarcome de Kaposi, maladie qui provoque l’apparition de tumeurs et peut s’attaquer aux organes internes. Selon Act Up Paris qui a révélé l’information, sans préciser le lieu de son décès, Kevin Gagneul est mort à l’âge de 32 ans.

Contaminé à 24 ans, Kevin Gagneul avait fait le choix de raconter son parcours à travers le blog Mon truc en +. Lutte contre le virus, traitements, effets secondaires, chimiothérapies, répréhension dans son milieu professionnel et difficultés de construire une relation amoureuse, Kevin Gagneul osait parler, non sans humour, de sa maladie afin de sensibiliser un maximum de personnes dans la lutte contre le sida.

En effet, bien avant d’être atteint par le virus, Kevin Gagneul militait pour la lutte contre le sida et avait pour objectif d’aider les personnes atteintes du VIH, de les accompagner dans leur parcours thérapeutique. Mais ce n’est pas tout. Très engagé dans la cause LGBT, Kevin Gagneul luttait également contre les discriminations. Dès son adolescence, il s’était engagé dans le milieu associatif, notamment auprès de MAG ou du STRASS.

Toujours selon Act Up Paris, ses funérailles se dérouleront mercredi 26 août de 13h à 17h au cimetière Père Lachaise. Un événement Facebook a été lancé pour organiser ses obsèques et une cagnotte a été mise en place afin d’aider sa famille à tout pouvoir prendre en charge.

Visuel : © Facebook Funérailles Kevin Gagneul

Les Foo Fighters transforment une manifestation homophobe en Gay Pride improvisée
« La nuit de feu » : Eric-Emmanuel Schmitt rencontre la foi dans le désert
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *