Actu
Montpellier : le musée d’art contemporain Mo.Co en danger

Montpellier : le musée d’art contemporain Mo.Co en danger

18 novembre 2020 | PAR Mahaut Adam

Le Mo.Co a ouvert à Montpellier en juin 2019. C’est un projet d’art contemporain ambitieux fondé par Nicolas Bourriaud, cofondateur du Palais de Tokyo. Ce nouveau projet est vivement critiqué par la nouvelle municipalité.

Le MO.CO. regroupe trois lieux : la Panacée, l’ESBA, Ecole des Beaux-Arts de Montpellier, et le tout nouvel Hôtel des Collections. Cette structure permet aux artistes d’être formés, de suivre des résidences, et de travailler sur des projets jusqu’à l’exposition.

Pour tout savoir sur cette toute jeune structure, allez voir juste-ici.

La première chose alarmante est que ce lieu n’a été inauguré qu’un an avant l’épidémie, ce qui ne lui a pas permis de rentabiliser tout le budget de la communication mis en œuvre. Avec un déficit de 30 000 visiteurs, la ville a dû voter une rallonge budgétaire pour que la structure ne soit pas mise sous tutelle.

De plus, la situation sanitaire se dégradant, le nouveau maire de Montpellier, Michaël Delafosse pourrait remettre en cause l’œuvre de son prédécesseur Philippe Saurel, qui avait fait de l’art contemporain un axe majeur de la ville de Montpellier. Il avait lui-même fait venir Nicolas Bourriaud dans sa ville pour lui remettre les clefs du Mo.Co.

Michaël Delafosse, émet quelques réserves quant au budget lié à la structure. Un budget qui correspondrait à 6 millions d’euros annuels et 22 millions d’euros pour la seule restauration du bâtiment. Celui-ci souhaiterait une « réorientation » financière et artistique, laissant par exemple plus de place au street-art. Le directeur Nicolas Bourriaud, a choisi d’assouplir sa politique en laissant la place à des artistes du territoire, allant jusqu’à organiser pour 2021 une exposition sur des artistes qui travaillent à moins de 100km de la ville de Montpellier.

Enfin, un nouvel appel à projets a été lancé pour mars 2021. Une situation inquiétante pour cet établissement d’art contemporain, qui avait pour but de devenir le tout nouvel écosystème artistique de Montpellier.

 

 

Visuel : © affiche Mo.Co

L’agenda cinéma et écrans de la semaine du 18 novembre
L’Oréal révolutionne la visioconférence
Mahaut Adam

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *