Medias
Yann Barthès quitte le Petit Journal

Yann Barthès quitte le Petit Journal

09 mai 2016 | PAR Aurelien Bouron

Yann Barthès, le présentateur vedette du Petit Journal sur Canal+ à annoncé son départ de l’émission à l’AFP. Le 23 juin marquera sa dernière émission qu’il animait depuis 2011. 

Il a déclaré, « Je ne présenterai plus “Le Petit Journal” la saison prochaine. Je souhaite écrire avec les équipes de Bangumi [société de production de l’émission] une nouvelle histoire et vivre de nouvelles aventures »,

L’émission satirique qui alliait humour et information était la plus regardée des émissions en clair de Canal+. Son changement d’horaire, la perte d’audience du Grand Journal, la suppression des Guignols en clair ont porté un grand coup à l’émission cette année. Vincent Bolloré avait envisagé de faire passer l’émission en crypté et de faire de grandes économies sur le Petit Journal. L’avenir incertain de Canal + et de l’émission aurait poussé Yann Barthès à partir.

Il y a un peu plus d’un an, le présentateur avait exposé dans « C à vous » ce qu’il souhaitait continuer faire avec le Petit Journal.

C’est à TF1 et TMC que Yann Barthès posera ses valises. La chaîne télévisuelle l’a confirmée lundi 9 mai dans un communiqué: « Le Groupe TF1 est très heureux d’annoncer l’arrivée de Yann Barthès. Il animera de nouveaux projets pour TF1 et TMC avec une forte dimension digitale »

L’animateur tiendra les rênes d’une émission quotidienne d’actualité et de culture sur TMC, et d’une hebdomadaire sur TF1 avec la l’aide de sa société de production, Bangumi.

Ce n’est pas le premier grand changement pour la chaîne cette année. Canal+ ne sera pas en direct au Festival de Cannes du 11 au 22 mai. Seuls les cérémonies d’ouverture et de clôture auront le droit à un duplex. Outre ces événements, aucun journaliste ne sera envoyé au festival.

Visuel: Capture d’écran de l’émission La Petit Journal

Le Théâtre de la Ville dévoile une programmation 16-17 qui pousse les murs
[Interview] Sophie Scheidecker « La photographie raconte une histoire mais reste dans un mutisme obstiné »
Aurelien Bouron

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *