Medias

Twitter se range du côté de la censure

Twitter se range du côté de la censure

03 février 2012 | PAR Clementine Athanasiadis

Le réseau social Twitter a déclaré en début de semaine vouloir procéder à une censure géolocalisée afin de satisfaire chaque législation des différents pays. Objectif, conquérir la Chine où règne la censure du web.

Il y a encore un an, Twitter avais permis aux révolutions dans le monde arabe  de connaitre un véritable écho. Mais il y a une semaine, le réseau de micro-blogging a fait une déclaration des moins étonnante comme en témoigne les réactions des internautes mais aussi des militants des droits de l’homme et d’expression. L’organisme a décidé de se donner le droit d’une censure géo localisée afin de pouvoir répondre aux législations de chaque pays. A cette annonce, les réactions ne se sont pas faites attendre. L’artiste et dissident chinois Ai Wei Wei a menacé d’arrêter de Twitter si le réseau social allait au bout de ses intentions et le célèbre bloggeur égyptien Wael Abbas a déclaré sur Al Jazeera : « Je sais qu’il y a chez Twitter d’anciens militants. […] Si l’on regarde ce qui se passe en Égypte, en Syrie, au Yémen, il est évident que tous nos tweets violent la loi. Et c’est ce que font les militants : ils violent la loi car ils veulent changer les lois injustes. Ils ont le droit de faire ça et si vous les en empêchez, alors vous attaquez vous-même les droits de l’homme. » Reporters sans frontières s’est également dit « inquiet » de la décision de Twitter.

Comme nous pouvons le lire sur Libération.fr, le réseau se défend comme possible face à la contestation grandissante : « Au fur et à mesure que nous nous développons à l’international, nous irons dans des pays qui ont diverses positions sur la liberté d’expression. Certains divergent tellement de nos idées que nous ne pourrons pas y exister. D’autres nous ressemblent mais, pour des raisons historiques ou culturelles, interdisent certains messages, comme la France ou l’Allemagne qui interdisent les messages pro-nazi. » Ainsi, un message pourra être censuré en dans un pays mais passer outre dans un autre.

Twitter serait donc prêt à se mettre du côté des censeurs pour continuer à exister et à s’étendre dans le monde ? Cela semble être le cas surtout quand on sait que cette décision a été prise alors que, le fondateur Jack Dorsey, était en visite en Chine où il espère un jour faire autoriser Twitter dans le pays. Autant dire que la Chine ne se contentera pas d’une censure légère, le pays étant un champion en matière de surveillance du web…

Gagnez 3 exemplaires de La laïcité de Jean Glavany
Decès de la poétesse polonaise Wislawa Szymborska
Clementine Athanasiadis

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *