Medias
Le quotidien La Tribune est en vente

Le quotidien La Tribune est en vente

25 novembre 2011 | PAR Amelie Terranera

Selon un communiqué, diffusé jeudi 24 novembre, la direction de La Tribune, quotidien d’information économique et financière, va demander le placement de l’entreprise en redressement judiciaire avant la fin de l’année. Les responsables annoncent également l’ouverture d’un plan de cession, les repreneurs ont jusqu’au 16 décembre pour se déclarer.

« Face à la dégradation brutale et rapide de la trésorerie du titre depuis l’été, la direction n’a d’autre choix que de prendre cette décision certes douloureuse mais responsable et raisonnable. (…) Malgré plus d’un an de travail sans relâche pour trouver des partenaires prêts à accompagner le journal dans son développement, le plan de recapitalisation n’a pu aboutir, les investisseurs potentiels ayant été découragés par la crise ou ayant fait savoir qu’ils ne viendraient que dans le cadre d’un plan de cession », a indiqué la direction dans un communiqué.

Alors que La Tribune s’apprête à demander au tribunal de commerce le placement en redressement judiciaire, Valérie Decamp, l’actuelle présidente du quotidien, affirme qu’elle abandonnera les 80 % du capital qu’elle possède.

Le repreneur éventuel sera alors libre de redéfinir le projet éditorial ainsi que les effectifs nécessaires à sa mise en place. En procédure de sauvegarde depuis janvier, ce qui lui permettait de geler ses créances, La Tribune, est désormais en vente.

Valérie Decamp, était en pourparlers, entre autres avec Raymond Soubie, un responsable d’agence économique, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, en vain.

Cette nouvelle intervient alors que La Tribune est déjà fragilisée par l’annonce d’Henri Proglio, patron d’EDF, du retrait de toutes ses publicités dans le quotidien. En effet, il semblerait que l’entreprise publique n’ait pas apprécié l’un des articles publiés dans le journal au sujet du réacteur EPR de Flamanville. Dans ses colonnes, le quotidien affirmait qu’une partie des équipes d’EDF a toujours été hostile au réacteur EPR. Ce qu’Henri Proglio avait vivement démenti, tout en faisant preuve « d’une pression inqualifiable » sur le journal. Quid de la liberté d’expression et de l’indépendance de la presse ?

Après l’attentat contre Charlie Hebdo, cet épisode récent fait de nouveau pression sur la presse française.

 


Les soirées de Bon Augure partent à la recherche des nouveaux talents les 14&15 décembre à la Boule Noire
Les Possédés, des doux dingues dans Bullet Park
Amelie Terranera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *