Medias
Le nouvel Obs en plein tourment

Le nouvel Obs en plein tourment

11 décembre 2012 | PAR Marie Pichereau

Lors de la parution du dernier numéro de l’hebdomadaire, dans son supplément du Téléobs, une surprise de taille s’était glissée à la fin de la parution. Une publicité anti-IVG prôner sur la dernière page et titrée : « On arme des bateaux pour défendre les baleines alors qu’on laisse l’embryon sans défense ».

La polémique commence quelques jours plus tard sur le réseau social Twitter par le biais d’une journaliste Sandrine Bajos. Elle s’exclamait en ces termes: « Si j’ai bien vu : Une pub anti IVG dans le supplément télé du Nouvel Obs de cette semaine ». L’erreur aurait pu passer dans l’oubli, mais c’était sans compter l’oeil aiguisé de la spécialiste des médias. Largement relayée, l’erreur fait le tour de la toile et les internautes s’enflamment, voyant dans cette publicité les moyens et les lobbys puissants des organisations anti-IVG.

Ladite publicité fait partie d’une campagne de sensibilisation « vous trouvez ça normal? », lancée par la Fondation Jérôme Lejeune. Une association « pro-vie » qui se heurte à toute forme d’IVG et qui désire libéraliser radicalement la recherche utilisant l’embryon humain et adopter le principe de protection de l’être humain (quel qu’il soit).

Après cette erreur, le directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, Laurent Joffrin, a publié hier ses plus plates excuses sur le site du magazine : « C’est à la suite d’une erreur de fonctionnement interne qu’une publicité de la Fondation Jérôme Lejeune est passée en avant-dernière page de TéléObs. Le « Nouvel Observateur » publie régulièrement des annonces portant sur des causes d’ordre général. Mais il veille à ce qu’elles soient conformes à ses valeurs. Ce n’est pas le cas cette fois-ci : nous demandons à nos lecteurs de nous excuser pour cet impair. Nous veillerons à ce que ce type d’incident ne se reproduise pas. ».

Alors que la polémique, après cet « erratum » était censée s’essouffler, Rue89 ( filiale du groupe du Nouvel Observateur) relançait le débat, en publiant hier dans un article intitulé « Mais pourquoi les anti-IVG ont-ils ciblé L’Obs pour leur pub ? » les propos de Guenièvre Brandely (responsable de la communication de la fondation Jérôme Lejeune) : « [Ces journaux] sont à la fois ceux qui ont été ciblés et ceux qui ont accepté la pub […]. Ils représentaient un échantillon. On avait ciblé des hebdos qu’on trouvait intéressants et qui avaient une bonne audience. Et parmi ceux qui ont répondu positivement, il y avait Télé Obs [le supplément télévision du Nouvel Observateur, ndlr]. ». Propos recueillis par François Krug.

Crédits: www.fondationlejeune.org

Live Report : Les Têtes Raides au coeur de la poésie
Ben Harper signe un nouvel album avec Charlie Musselwhite
Marie Pichereau

One thought on “Le nouvel Obs en plein tourment”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *