Medias
Le CNIL met en demeure 13 sites de rencontre

Le CNIL met en demeure 13 sites de rencontre

29 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a mis en demeure, mardi 28 juillet, 13 sites de rencontre, amoureuse ou amicale, jugés trop faibles en matière de protection des utilisateurs…

Le marché des sites de rencontre est florissant en France. Mais selon la CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés) certaines méthodes employées par ces sites parfois très connus ne sont pas en conformité avec la loi, notamment en matière de recueil d’informations sur leurs abonnés. Voilà pourquoi, « huit entreprises propriétaires de treize sites de rencontre viennent de faire l’objet d’une mise en demeure », rapporte M6 Info. Parmi eux : Attractive World, Meetic, AdopteUnMec, Easyflirt, Mektoube, Marmitelove, Rencontre obèse, Destidyll, Forcegay, Jdream, Feujworld, Gaucherencontre et Celibest. Tous, s’ils ne souhaitent pas d’éventuelles sanctions, doivent donc rectifier le tir dans les trois mois à compter du 28 juillet 2015.

De façon générale, Le Figaro note que ces sites n’informent pas assez leurs utilisateurs sur les données personnelles qu’ils fournissent. « Il s’agit de données particulièrement intimes et des millions de Français sont concernés (…) Il faut qu’il y ait la manifestation d’une volonté libre, informée. Les données sensibles sont à part et la loi prévoit qu’il y ait un consentement exprès », indique Mathias Moulin, directeur adjoint à la Direction de la Protection des Droits et des Sanctions (DPDS). Voilà le problème selon le CNIL : « les sites de rencontre ne demandent pas assez précisément le consentement de leurs utilisateurs lorsqu’il s’agit de fournir des données personnelles, comme l’orientation sexuelle, les origines ethniques ou l’opinion religieuse », précise le journal.

Améliorer la sécurité

D’autres, comme Attractive World ou AdopteUnMec, ne supprimeraient carrément pas les données de leurs anciens utilisateurs ayant pourtant bien supprimé leur compte. Au travers de cette mise en demeure rendue publique, la CNIL tiendrait donc à sensibiliser l’ensemble du secteur ainsi que les utilisateurs sur les réflexes à adopter lors de leur navigation sur des sites de rencontres. Elle recommanderait notamment « les sites qui emploient une connexion sécurisée en HTTPS, d’utiliser un pseudonyme et communiquer avec d’extrêmes précautions leurs informations les plus sensibles » conclut Le Monde.

Visuel  : © Logo officiel du site AdopteUnMec

Retour à la couture pour Yves Saint Laurent
Mostra : La sélection du Festival du film de Venise 2015
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *