Medias
France Roche : L’ex-Madame cinéma a rejoint les étoiles

France Roche : L’ex-Madame cinéma a rejoint les étoiles

17 décembre 2013 | PAR Camille Pettineo

La célèbre journaliste d’Antenne 2 a rendu son dernier souffle à l’âge de 92 ans samedi 14 décembre. Brillante intervieweuse, elle a beaucoup contribué à la critique cinématographique et théâtrale. En 2012, on avait pu admirer son travail avec Autour de la folie, qu’elle avait co-mis en œuvre avec son fils.

La journaliste France Roche aura marqué le paysage médiatique pendant plus de quinze ans sur Antenne 2. Chroniqueuse cinéma dans le journal télévisé de la chaîne publique, elle proposera son regard aiguisé sur le 7e art entre 1969 et 1986. Les émissions cultes de la chaîne comme Cinq colonnes à la une et Cinépanorama auront largement bénéficié de son talent de chef du service culture. Mais elle a également officié pour le célèbre quotidien France-Soir, en interviewant de grands noms tels que Brigitte Bardot, Simone Signoret, Annie Girardot, Jeanne Moreau, Michel Piccoli, ou encore Jean Marais. Peut-être que les plus (ou moins) jeunes d’entre nous se rappelleront son passage sur l’antenne de Canal Jimmy durant dix saisons. Mais si, souvenez-vous dans l’émission T’as pas une idée ?. Le principe était de mettre en scène de jeunes journalistes improvisés, nés dans les années 80 ou 90, pour interroger les invités.

Mais Madame cinéma n’était pas qu’une journaliste émérite, elle était aussi comédienne et réalisatrice de documentaire. Les années 50 l’auront vue tourner dans une quinzaine de films, comme en 1957 dans Amour de poche, sous la direction de Pierre Kast pour ne citer que celui-ci. Quant à la fin des années 70, elles verront s’épanouir la talentueuse documentariste avec Woody Allen dans lequel France Roche s’entretient avec le célèbre cinéaste. Quand à Edouard Molinaro, il fera appel à elle pour ses dons de scénariste en 1964 pour le film La Chasse à l’homme selon Yahoo.fr.

C’est donc une femme aux multiples facettes qui a quitté le monde du cinéma et une journaliste passionnée qui manquera aux médias. Mais c’est surtout son œil averti à dénicher de nouveaux talents qui nous manquera à tous.

Visuel : © capture écran d’une vidéo Youtube

« César, le coq du village » de Philippe Dumas
Claude Vigée, Grand Prix national de la poésie 2013
Camille Pettineo

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *