Medias
Facebook met les couples à la page

Facebook met les couples à la page

15 novembre 2012 | PAR Marie Pichereau

Le phénomène facebookien, n’est pas prêt de stopper la frénésie autour de la sphère de l’intime. Après avoir mis en ligne, vos amis, contacts, photographies et autres mémos personnels (souvent peu inutiles, on en conviendra), on salue le nouvel arrivé: La fusion des comptes pour les couples.

Le concept est simple, à la place du renseignement habituel : célibataire, en couple ou fiancé, les utilisateurs pourront bientôt se créer leurs propres pages d’amoureux. Au cas ou le premier renseignement n’eut pas été assez clair, vous pourrez désormais accoler vos deux noms et mettre une photographie de votre petit couple en arrière plan. Réservée à son origine à la petite communauté élitiste des bancs d’Harvard, on peut dire que la fonctionnalité du réseau social se mue de plus en plus, vers une sorte d’empathie et de narcissisme virtuel. À l’inverse de ce que prône ledit site, ce n’est pas l’expérience collective qui est placée en avant mais l’expérience personnelle : Moi, moi et maintenant « nous ». On est adepte ou on ne l’est pas.

Faire le constat que la vie privée s’est largement immiscée dans la sphère publique est un euphémisme, désormais on pourra surement retrouver, comme sur ces pages « fusions », les photos des bambins, leurs chambres et pourquoi pas leurs activités quotidiennes. Bref, des informations vitales… Ce type de pages existent plus ou moins depuis deux ans, sous le nom de « pages d’amitié ». Pour fusionner avec l’heureux élu, rendez-vous à cette adresse : http://wwwfacebookcom/us. On attend avec impatience, le dénouement de cette nouvelle « innovation ».

Visuels: Capture d’écran.

We become ourselves, un album spirituel pour Rebekka Karijord
Réouverture du CHRD de Lyon, ce vendredi 16 novembre
Marie Pichereau

One thought on “Facebook met les couples à la page”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *