Medias
Dans les coulisses de « Ouh là l’Art » avec Move On Productions

Dans les coulisses de « Ouh là l’Art » avec Move On Productions

18 juin 2021 | PAR Léna Saint Jalmes

L’émission culte de France Télévision sur l’art, D’art d’art a été remplacée par Ouh là l’Art !, diffusée sur France 2 depuis février le dimanche soir à 21 heures sur France 2 après le JT et avant le film du dimanche soir. Présentée par Adèle Van Reeth et réalisée par Fabrice Michelin, l’émission de deux minutes est post-produit par deux sœurs qui viennent de monter leur structure, MOVE ON Productions. Rencontre avec Nathalie Thépot.

Comment on se retrouve à travailler avec l’émission Ouh là l’Art de France Télévision ?

Ma sœur, Annabelle a été contactée par Tim Newman de D18 productions. Il s’agissait du montage d’une émission et il s’est trompé : il m’a appelée moi. Annabelle et Tim avaient déjà travaillé ensemble sur un projet de documentaire à Avignon. Nous l’avons revu ensemble pour lui raconter justement la création de MOVE ON Productions et échanger sur des collaborations futures peut-être en dehors du fait de faire du montage. Nous travaillions alors sur un projet autour de la chanteuse Dani, qui connaissait elle aussi  Tim Newman aussi. Et puis, un jour, il a rappelé Annabelle alors qu’il cherchait une monteuse pour Ouh là l’Art. Il s’agissait de retravailler le montage des 15 premiers épisodes. 

Est-ce qu’elle a retravaillé également la charte graphique ?

En partie. La mission était vraiment de retravailler l’artistique pour donner de l’énergie. Annabelle et Tim Newman avaient envie de proposer quelque chose de plus léger, joyeux, qui mettait plus en valeur aussi Adèle. II a aussi fallu faire une vraie création musicale qui soit collée à l’image et à l’histoire que raconte Adèle sur l’artiste. Les bruitages évoquent évoque l’époque et faire écho aux tableaux, à l’artiste et à l’anecdote qui est racontée – .

Le montage lui-même est assez tonique … 

Oui, cela allait avec le choix de quelque chose de plus vif. Annabelle a travaillé à partir d’une contrainte : le nombre d’oeuvres à montrer pour illustrer les propos d’Adèle van Reeth et qu’il fallait trouver.

Combien d’épisodes sont en cours ? 

Les quinze premiers épisodes sont donc retravaillés et nous sommes entrain de monter les quinze suivants, qui continuent à raconter des anecdotes sur les peintres modernes et contemporains, au fil des expositions et de l’actualité. Le travail très fin sur la musique et les images, fait que c’est assez long. Ce qui demande du travail aussi, c’est de comprendre ce que veut dire Adèle van Reeth. Il faut connaître les artistes, se renseigner sur l’histoire qu’elle raconte. Pour faire un montage intéressant, cela demande de la documentation. Il y a beaucoup d’aller-retours, mais ça  et nous sommes ravies de trouver le résultat assez réussi ! On n’a pas besoin d’avoir fait cinq ans d’histoire de l’art pour comprendre les propos d’Adèle van Reeth. Le travail de ma sœur permet de parler aux sentiments, d’éveiller la curiosité pour donner l’envie de découvrir l’artiste.

Est-ce que d’avoir une telle vitrine pour une entreprise qui commence comme la votre est un grand avantage. 

Evidemment que c’est important pour une société de production qui se focalise sur la culture. Pour l’instant, nous n’avons pas encore eu le temps de nous poser,  mais nous avons envie d’aller plus loin que la post-production pour proposer des documentaires et des vidéos qui mettent en valeur le spectacle vivant.  Nous espérons que Ouh là l’Art est le premier épisode d’une longue aventure pour  parler et faire vivre l’art et la culture sur l’écran.

 

visuels : (c) DR

Nicole Krauss : Etre un homme
Agenda culturel du week-end du 18 juin
Léna Saint Jalmes

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture