Medias

100 photos de René Burri pour la liberté de la presse

100 photos de René Burri pour la liberté de la presse

28 avril 2011 | PAR Lea Iribarnegaray

A l’occasion de la Journée Internationale pour la liberté de la presse le 3 mai prochain, Reporters sans Frontières publie « 100 photos de René Burri ». Ce nouvel album renferme des clichés d’une incroyable intensité, entre événements historiques marquants et petits instants de vie quotidienne…

Le cigare du Che en couverture. A la fois déconcertant et prévisible. Cette image, connue de tous, a fait le tour du monde. Emblème de l’Histoire, elle symbolise aussi la force du travail de René Burri, « monstre sacré » de la Photographie. Né en 1933 à Zurich en Suisse, il a couvert pratiquement tous les événements marquants de ces cinquante dernières années. Crise de Cuba, guerre du Viêt-Nam, construction du mur de Berlin.

Pour célébrer l’œuvre de ce « témoin de l’histoire », Reporters sans frontières propose un album bilingue anglais-français. Daniel Cohn-Bendit, en charge de l’avant-propos, y souligne « la force de frappe du photoreporter ». Lui-même en couverture de l’album dédié à Gilles Caron en 2006, l’ex soixante-huitard explique avec finesse la façon dont le photographe parvient à créer « des archétypes dans l’imaginaire collectif ».

Le Che Guevara n’est pas le seul « archétype » construit par René Burri. On découvre, entre quelques pages de publicité, de magnifiques clichés de Pablo Picasso, Maria Callas, Henri Cartier-Bresson, Le Corbusier ou encore Alberto Giacometti. Face à ces personnages si médiatiques, s’entremêlent quelques danseuses et joueurs d’échecs de La Havane, le déjeuner d’une famille chinoise sous le portrait de Mao, la saveur des bières de fermiers tchécoslovaques. Des enfants au regard troublant, des mouvements de foule, des paysages à perte de vue… de la violence, de l’humilité, de l’intensité. Tous ces modèles composent l’Histoire de notre siècle, de l’Égypte à la Chine, en passant par l’Argentine, la Thaïlande ou le Liban.

Alors que le noir et blanc domine, les quelques clichés en couleurs sont d’autant plus forts. Cette « force de frappe » de René Burri rejoint celle de Reporters sans Frontières. Fondée en 1985 par Robert Ménard, l’association est aujourd’hui implantée dans plus de 140 pays. Jean-François Julliard, son président actuel, fait un bilan de l’indépendance des médias. Si, selon lui, « le monde s’agite » et « les frontières sont de plus en plus perméables à l’information », la lutte pour la liberté de la presse doit continuer. L’album rend ainsi hommage à cette jeune génération qui contourne la censure en Chine, en Egypte ou en Birmanie. Mais aussi à WikiLeaks, « contributeur historique à l’accès à l’information ».

Reporters sans Frontières publie 3 albums par an, dont les ventes représentent 50% des ressources de l’association. Et Jean-François Julliard de rappeler : « En achetant cet album, vous devenez, vous aussi, un défenseur des libertés »…

(c) 2011 René Burri / Magnum Photos. Vendeurs de journaux de la calle Florida. Buenos Aires, Argentine, 1958.

La Loi Hadopi: discussion ouverte par Nicolas Sarkozy
Le Diep festival fête le modernisme
Lea Iribarnegaray

One thought on “100 photos de René Burri pour la liberté de la presse”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *