Medias

« On n’est pas couché » perd Naulleau et Zemmour

« On n’est pas couché » perd Naulleau et Zemmour

31 mai 2011 | PAR Moriane Morellec

Les deux chroniqueurs et journalistes politiques Eric Naulleau et Eric Zemmour ne feront plus partie de l’émission « On n’est pas couché » à la rentrée.

C’est Laurent Ruquier lui-même qui a annoncé la nouvelle aux deux journalistes Eric Naulleau et Eric Zemmour lors d’un dîner à Saint-Germain des Prés auquel assistait Catherine Barma, la productrice de l’émission. Zemmour et Naulleau travaillaient sur France 2 respectivement depuis septembre 2006 et mai 2007.

Ruquier avait défendu Eric Zemmour lorsque ce dernier avait été condamné en mars pour provocation à la discrimination raciale après qu’il ait déclaré que «les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes…C’est un fait.» A l’époque, des associations et des syndicats avaient demandé son départ, mais aucun de ses différents employeurs (France 2, RTL, Le Figaro ou i-Télé) ne l’avait sanctionné.

L’animateur veut donner « un souffle nouveau » à son émission, « cette décision vient de moi unilatéralement, elle est réfléchie, personnelle et libre ». Il ajoute qu’il a « plaisir à casser les habitudes, soit je change l’animateur, soit je change les chroniqueurs! » et poursuit qu’« au bout de cinq saisons, on sait d’avance comment pensent Eric Naulleau et Eric Zemmour et ce qu’ils vont dire. Les invités qui reviennent savent donc comment ça se passe. Ils se préparent. Ou au contraire, certains ne veulent plus venir. Le public ne s’amuse plus. Les chroniqueurs ne doivent pas être toujours les mêmes si on ne veut pas lasser ».

Eric Naulleau se dit « meurtri », trouve la décision « brutale », « injuste » et déplore le fait que Laurent Ruquier aurait voulu se «débarrasser » de lui. De plus, il estime qu’il y « a eu clairement des pressions politiques, en tous les cas concernant mon camarade » et que l’ère du franc-parler est révolu dans « l’industrie culturelle ».

Source: L’express.fr

Visuel: (c) Thierry Dudoit (L’Express)

Brest : une ville qui ne rime qu’avec Culture
Arnaud Cathrine lit les lettres à un jeune poète de Rilke, le 7 juin, à l’Odéon
Moriane Morellec

3 thoughts on “« On n’est pas couché » perd Naulleau et Zemmour”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *