Actu

Maurice Bénichou disparaît et laisse une foule de souvenirs

Maurice Bénichou disparaît et laisse une foule de souvenirs

18 juin 2019 | PAR Philippine Renon

En 48 ans de carrière, Maurice Bénichou joue dans 56 films, 34 pièces de théâtre et signe une dizaine de mises en scène. Comme acteur, comédien ou auteur, il avait travaillé aux côtés des plus grands et s’est éteint ce week-end, à 76 ans. 

Il débute en chanson, dans les cafés parisiens et rencontre Marcel Maréchal qui le fait monter sur les planches, et pas n’importe lesquelles. Celles de Patrice Chéreau, qui trois ans plus tard le dirige dans Le Prix de la révolte au marché noir, en 1968 au théâtre de La Commune. Il est alors repéré et dirigé par les plus grands : Jean-Pierre Vincent dans du Brecht et du Goldoni, Rocher Planchon dans Le Cochon noir de Jacques Rosner. En 1974, il joue pour la première fois avec Peter Brook aux Bouffes du Nord à Paris, dans le Timon d’Athènes de Shakespeare, et devient immédiatement son comédien fétiche. Les amateurs de théâtre le connaissent surtout par Le Mahâbhârata donné pendant neuf heures, en 1985 dans la Carrière Boulbon au Festival d’Avignon.

Seconds rôles

Sans lâcher le théâtre Benichou apparaît à l’écran, le plus souvent dans des comédies populaires comme Un éléphant ça trompe énormément, d’Yves Robert en 1976 ou L’Animal, aux côtés de Jean-Paul Belmondo. Mais il ne se refuse pas aux thrillers et aux des drames comme I… comme Icare d’Henri Verneuil, Omar m’a tuer de Roschdy Zem. En 2005 il monte les marches de Cannes avec Daniel Auteuil et Juliette Binoche pour le film Caché de Michael Haneke, ce qui lui vaut une nomination aux Césars dans la catégorie meilleur acteur dans un second rôle. Mais le grand public le découvre en même temps qu’il ouvre la boîte aux souvenirs dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, de Jean-Pierre Jeunet. 

 

Visuel : ©David Géry ,  Maurice Bénichou/Agamemnon et sa Cassandre/Véronique Sacri dans l’Orestie au Théâtre de la Commune en 2007

Michel Hilaire nous parle de l’exposition Vincent Bioulès au Musée Fabre
Marlène Schiappa saisit le CSA après une séquence polémique sur RMC
Philippine Renon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *