Actu
Les 100 ans de la mort de Sarah Bernhardt : célébrations et hommages

Les 100 ans de la mort de Sarah Bernhardt : célébrations et hommages

23 January 2023 | PAR Elisa Barthes

Le 26 Mars 2023, cela fera un siècle que l’emblématique Sarah Bernhardt est décédée. Comédienne, mais aussi artiste, elle a marqué les esprits grâce à son talent en dramaturgie et sa force de caractère hors du commun. En sa mémoire, de nombreux événements sont organisés, afin de perpétuer le souvenir de «la voix d’Or».

 

L’hommage de la culture en plusieurs évènements

Sarah Bernhardt a marqué le monde culturel, de par son génie et les œuvres qu’elle a produites. C’est pourquoi nombreux sont les lieux et institutions lui rendant hommage cette année, principalement dans la capitale Parisienne. Au Petit Palais se tiendra du 14 Avril au 27 Août l’exposition «Et la femme créa la star». Elle retrace la vie et la carrière de la comédienne, à travers sa garde-robe et les objets qu’elle possédait. Son parcours artistique est également mis en avant : peintures, sculptures et écrits seront présentés à cette occasion.

Des visites guidées, organisées par les académiciens Muriel Mayette-Holtz et Laurent Pernot, emmèneront les spectateurs sur les traces de La divine. De la mairie du 9-ème arrondissement en passant par la brasserie Sarah Bernhardt, cette balade permettra de marcher dans les pas de l’artiste. Le théâtre de la ville a prévu lui aussi de marquer le coup, avec un collectif baptisé «Sarah dans tous ses états». Du 22 au 26 Mars 2023, la troupe rendra hommage à la comédienne, en passant dans plusieurs théâtres de Paris donc l’espace Cardin. Sarah Bernhardt ayant dirigé le lieu pendant de longues années, cet endroit est un bon choix pour se recueillir. 

Des conférences et lectures viendront enrichir ces célébrations. Au musée Jean-Jacques Henner dans le 17-ème arrondissement de Paris, mais aussi à la paroisse Saint-François de Sales où se sont déroulées ses funérailles. Belle-Ile-en-Mer, ville du Morbihan où elle s’installait l’été, rendra également hommage à cette icône.

Plusieurs vies en une, l’incroyable histoire de Sarah Bernhardt

Un siècle après sa mort, et bien plus d’années après sa vie, son image est encore gravée dans nos mémoires. Le génie dramatique de Sarah Bernhardt et son fort caractère sont deux traits de sa personnalité qui ont marqués le public. Introduite au monde artistique grâce aux cours de sculpture qu’elle suivait adolescente, la jeune fille entre au Conservatoire d’Art dramatique de Paris à 16 ans. Trois ans plus tard, elle est prise à la Comédie Française, où elle joue le rôle d’Iphigénie. La célébrité ne viendra qu’en 1869, lorsqu’elle joue dans Le Passant, suivit de la gloire internationale pour son rôle de «la Reine du Ruy Blas». Les spectateurs sont séduits par ses interprétations, notamment dans Phèdre, de Racine, ou Hernani, de Victor Hugo.

Sa carrière prend une autre tournure en 1880 lorsqu’elle démissionne de la Comédie Française pour créer sa propre troupe. Ensemble, ils se produiront à Londres, Copenhague, aux Etats Unis et en Russie. C’est à cette période que les surnoms tels que « La Voix d’or » ou « la Scandaleuse » naissent. La comédienne n’hésite pas à interpréter des rôles d’hommes, montrant au public son enthousiasme et ses convictions. Elle prend position politiquement, soutenant Zola lors de l’affaire Dreyfus ou s’opposant à la peine de mort. En 1893, elle prend la direction du théâtre de la Renaissance, puis du théâtre des Nations qu’elle renomme à son nom. Parallèlement à ça, elle se lance dans l’écriture de plusieurs pièces de théâtre. Le cinéma entre dans sa vie en 1900, où elle est actrice dans Le duel d’Hamlet, puis dans deux films autobiographiques. Amputée de la jambe droite en 1915, alors qu’elle avait 75 ans, elle continue à jouer sur scène et rend visite aux soldats au front. Ces actions témoignent de la force mentale et de caractère de Sarah Bernhardt, qui complètent parfaitement ses talents d’artistes. 

 

Visuel : © Library of Congress

 

Un Group Show majoritairement féminin chez Arnaud Lefebvre
Un trouvère qui sonne le retour du grand Verdi à Paris
Elisa Barthes

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Soutenez Toute La Culture
Registration