Actu
L’Institut culturel du judaïsme de Lyon : la technologie au cœur d’un lieu ouvert à tous

L’Institut culturel du judaïsme de Lyon : la technologie au cœur d’un lieu ouvert à tous

07 juillet 2021 | PAR Bernard Massoubre

En misant sur des techniques de pointe de communication, l’Institut culturel du judaïsme de Lyon a réussi son pari.

Un lieu original

Alain Sebban, président du Consistoire régional Auvergne Rhône-Alpes et Centre, en est la cheville ouvrière. Par son dynamisme et son opiniâtreté, il a permis l’ouverture de l’Institut du judaïsme de Lyon. Le centre avait besoin d’un directeur. Il a fait appel à Henri Fitouchi, passionné par la transmission du judaïsme sous ses différentes facettes : religieuse, culturelle et historique.

Des moyens high-tech

L’intérieur de l’Institut est sobre, mais il n’est pas austère. L’ambiance est sereine, apaisée. La technologie n’est pas visible mais elle est présente partout. Elle ne s’impose pas, elle accompagne.

À l’accueil, une tablette et un casque, outils de prospection, sont remis au visiteur. Le livre digital retrace à travers les époques la place des Juifs en France. Le public pourra se promener à sa guise devant les stèles, sur lesquelles des objets de culte sont exposés. Grâce aux écrans, il assistera à une présentation de films et à des animations sur le judaïsme, dans son ensemble et dans sa variété. La visite se terminera par la salle de réalité virtuelle. Muni d’un casque, le visiteur assistera à un office de shabbat à la synagogue, et en famille.

Une pédagogie pour tous et pour tout

En créant ex nihilo cet espace, Alain Sebban a souhaité l’ouvrir à tous, et en particulier à l’auditoire non-juif.

Deux types de parcours sont proposés : le parcours libre pour les particuliers et les familles, le parcours accompagné pour les scolaires et les groupes. Comme l’Institut culturel du judaïsme est contigu avec la synagogue de Néveh Chalom, il est possible d’y prévoir une visite guidée.

Un espace de tolérance

L’ignorance est le terreau de la haine. Elle se nourrit de poncifs dont les conséquences ont des effets terribles.

La modeste ambition de cet Institut est de montrer au grand public le judaïsme et les Juifs tels qu’ils sont, tels qu’ils vivent. L’objectif est de combattre les préjugés et de faire reculer l’antisémitisme. Il est en effet essentiel de renforcer les valeurs de la République française, et d’assurer la fraternité entre les citoyens de notre pays. 

 

Visuel © Institut culturel du judaïsme

[Cannes 2021, Hors compétition] The Story of Film : A New Generation, objet méditatif et ludique
Acid Cannes 2021 : Ghost Song, Nicolas Peduzzi place Houston dans l’œil du Cyclone
Bernard Massoubre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture