Actu
Les vernissages de la semaine du 4 février

Les vernissages de la semaine du 4 février

04 février 2021 | PAR Lise Ripoche

Février commence bien! Cette semaine, les galeries nous baladent le coeur de l’art abstrait chinois, aux champs de blés désolés, de la couleur bleue à un labyrinthe surréaliste. 

 

Zhang Wei

Zhang Wei, une des figures dominantes de l’art abstrait chinois, a sélectionné pour la galerie Max Hetzler une quinzaine d’oeuvres réalisées entre 2016 et 2020, qui révèlent l’influence grandissante de l’Action Painting sur sa pratique. Malgré la virulence, voire la violence qui se dégagent de ses peintures, c’est à travers le contraste des tons tranchants que se réalise leur équilibre. Déconcerter puis apaiser, fendre puis harmoniser, tels sont les gestes essentiels de l’oeuvre de Zhang Wei.  

Où: à la galerie Max Hetzler, 57 rue du Temple

Quand: du 6 février au 13 mars

 

Jens Fänge- Inner songes

L’artiste suédois Jens Fänge allie dans sa peinture la pratique du collage et l’art ancien du théâtre d’ombre. Son esthétique surréaliste précipite toute une hiérarchie de genres dans ses oeuvres composites, qui associe portraits iconiques détourés, natures mortes, paysages urbains et abstractions géométriques. Jeu d’assemblage, d’échos et de confrontation, son oeuvre pourrait s’apparenter à un labyrinthe complexe, faite de perspectives mouvantes. 

Où: à la galerie Perrotin, 76 rue de Turenne, 75003 Paris

Quand: du 6 février au 27 mars 

 

Anselm Kiefer- Field of the Cloth of Gold

La galerie Gagosian du Bourget présente quatre nouvelles toiles monumentales de l’artiste Anselm Kiefer, figure majeure de l’avant-garde allemande des années ’70. Kiefer traite la toile comme un support d’expérimentations, aussi bien matérielles que métaphysiques. Ses créations subissent des processus de destruction: il brûle, déchire, expose aux éléments, recouvre d’acide ou de plomb ses oeuvres, mélange matières nobles et abjectes, peinture et objets. 

Où: à la galerie Gagosian du Bourget, 26 avenue de l’Europe, 93350 Le Bourget

Quand: 7 février au 28 mars

 

Peter Martensen & Morten Søndergaard- bla bla bleu

C’est la première exposition commune des artistes danois; l’un est peintre (Peter Martensen) et l’autre est poète et performeur (Morten Søndergaard). A l’origine de cette collaboration, il y avait ce que les deux amis appellent des « conversations bleues ». Elles aboutissent à une exposition imprégnée, marquée par les thèmes indigo du souvenir et de l’oubli, comme une manière poétique de chercher toujours à reformuler. A cette occasion, Morten Søndergaard réédite sa Pharmacie des mots, en bleu, oeuvre-collusion entre les langages de la grammaire et de la médecine. 

Où: Galerie Maria Lund, 48 rue de Turenne, 75003 Paris

Quand: du 4 février au 27 mars

 

Eight O’Clock in the Morning

« At the end of the show the hypnotist told his subjects, “Awake.” Something unusual happened. » écrit Ray Nelson dans Eight O’Clock in the Morning. A l’origine de cette exposition collective, réunissant et faisant dialoguer cinq artistes contemporains (Brognon Rollin, None Futbol Club, Ferenc Grof, Alex Hanimann et Basim Magdy) dont la pratique interroge la relativité des perceptions, se trouve cette référence au chef d’oeuvre de la littérature SF. Suite à une séance d’hypnose, la perception du personnage est altérée, il découvre alors une autre réalité. Porte ouverte à toutes les dérives, l’exposition invite à spéculer et à réinterpréter ce qui jusqu’alors pouvait sembler immuable. 

Quand: du 6 février au 3 avril 

Où: mfc-michèle didier, 66 rue Notre-Dame de Nazareth, 75003 Paris, France

 

 

crédit visuel: Anselm Kiefer, Ein Wort von Sensen gesprochen (One Word Spoken by Scythes), 2019–20, emulsion, oil, acrylic, shellac, straw, gold leaf, wood, and metal on canvas, (470 × 840 cm) © Anselm Kiefer. Photo: Georges Poncet, Courtesy Gagosian

« Le livre des hommes » : l’amour comme la guerre lasse par Nano Shabtaï
Golden Globes 2021: la double révolution
Lise Ripoche

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture