Actu
Les Oscars: Une cérémonie pleine d’enjeux

Les Oscars: Une cérémonie pleine d’enjeux

25 mars 2022 | PAR Jacques Emmanuel Mercier

Les Oscars seront diffusés sur Canal+ à deux heures du matin dans la nuit de dimanche à lundi. La plus grande cérémonie du cinéma américain s’annonce cette année historique. Toute la culture vous propose une review pour mieux comprendre les enjeux de ce rassemblement.

Les Oscars ont pendant très longtemps eu une aura spéciale. Aujourd’hui et depuis les différents scandales ayant touché le monde du cinéma américain, cette hégémonie a changé. Depuis les critiques sur la représentativité, le mouvement Me too, l’académie tente de changer au maximum tout en gardant son identité propre. Après avoir ouvert un musée en septembre dernier, l’académie retrouve sa fondation la plus connue :  la cérémonie des Oscars.

Une cérémonie qui se cherche 

Une cérémonie qui n’est pas au beau fixe. La preuve en est depuis quelques années, les audiences sont en chute libre. Rien que l’année dernière la cérémonie a perdu près de 58%  de ses spectateurs. Les raisons selon les principaux intéressés ? La durée de la cérémonie, le manque d’intérêt du public… La solution toute trouvée est de changer la formule. Ainsi les prix dédiées aux techniques et  aux courts métrages seront pré-enregistrés afin de libérer du temps pour la cérémonie. Selon Variety, ce quasi-boycott ne plaît pas aux professionnels, ils pourraient le faire savoir durant la cérémonie. Pour plus d’interaction avec le public, un prix en son nom sera remis. Le vote se faisant par Twitter, on se retrouve selon Première avec l’adaptation live action de Cendrillon avec Camilla Cabello, en tête des votes.

La volonté de séduire un public plus jeune se manifeste avec la présence de pas moins de 9 présentateurs annoncés sur Instagram directement. On retrouvera donc des personnalités comme Jason Momoa, les sœurs Williams et Rachel Zegler. L’idée est claire: capter un nouveau public quelque soit ses origines, ses passions et son approche du cinéma. L’idée est de faire de cette cérémonie avant tout un spectacle, un divertissement. Pour la cérémonie il y a des enjeux important : trouver une nouvelle formule, conquérir un public tout en apparaissant comme étant la plus grande cérémonie sans être élitiste.

Une sélection à enjeux 

Pour cela l’académie a multiplié les nominations. Pas moins de 10 films sont dans la catégorie: Meilleur film, par exemple. La catégorie: Meilleure musique originale, a baissé ses conditions de participation. Passant de 60% de musique originale à 35% .

Dune, The Power of the Dog sont les films les plus nominés. Si on devait parier sur les récompenses, Dune devrait, comme aux BAFTA rafler des récompenses techniques avant tout. Le film de Jane Campion devrait en revanche repartir avec la statuette de la meilleure réalisation et sans doute du meilleur film. La réalisatrice néo-zélandaise devrait gagner ainsi son deuxième oscar après La Leçon de piano. Son film The Power of the Dog a la particularité de faire partie du catalogue Netflix. La plateforme américaine, après un essai à Cannes avec Okja ou plus récemment avec Roma aux Oscars, avait tenté de s’inscrire parmi les grands noms du cinéma, cette année semble la bonne. Malgré tout, on parle énormément aux Etats-Unis de Coda, ce film remake de La Famille Bélier qui pourrait remporter la récompense de meilleur film.

Concernant le reste de la sélection, Licorice Pizza devrait aller chercher le meilleur scénario original. Le film de Paul Thomas Anderson écrit à partir de souvenirs du réalisateur devrait en revanche repartir bredouille pour le reste. Will Smith semble bien parti pour gagner le titre de meilleur acteur bien que la prestation de Benedict Cumberbatch soit fortement saluée. Pour le reste, une catégorie qui gagne en importance chaque année, l’animation, comme souvent devrait être ravie par Disney et Encanto. Rappelons que sur les cinq nommés de cette catégorie, trois sont produits par la marque à la souris.

 

Une présence du politique attendue

Ce grand moment rassemble à la fois des enjeux économiques pour l’académie, des enjeux de représentation pour Netflix et des enjeux politiques aussi. Beaucoup de stars américaines se sont exprimées concernant la crise en Ukraine, les tensions entre Vladimir Poutine et l’Occident risquent d’être mises sur la table. L’actualité américaine de cette fin de semaine est aussi fortement impactée par la probable validation, lundi, sur proposition de Joe Biden de Ketaji Brown Jackson en tant que nouvelle juge à la Cour suprême. On se doute que ce sujet fera aussi grand  bruit dans l’assistance.

Visuel :© Creative commons

« Pour une révolution queer et pacifiste » : au cœur de Kate Millett
Ya Levis : « LCLM est un message d’amour et de paix » (Interview)
Jacques Emmanuel Mercier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture