Actu
Les nominations des Victoires de la Musique 2021

Les nominations des Victoires de la Musique 2021

12 janvier 2021 | PAR Manon Bonnenfant

Les nominations de la 36ème édition des Victoires de la Musique viennent d’être dévoilées devant les professionnels réunis au Casino de Paris. Cette nouvelle édition se tiendra le 12 février prochain à la Seine Musicale. Jean-Louis Aubert succédera à Florent Pagny pour la présidence d’honneur. Coup d’œil sur ce qui vous attend.

Le Président des Victoires Romain Vivien ainsi que la Directrice des divertissements de France TV Alexandra Redde-Amiel se félicitent tous deux de ne jamais avoir baissé les bras en ces temps difficiles pour la culture. Aux côtés de leurs habituels partenaires (dont Radio France et le Crédit Mutuel), Romain Vivien et Alexandra Redde-Amiel sont fiers d’avoir aujourd’hui ces Victoires à l’antenne sur France 2. Des Victoires qui se dérouleront évidemment dans le respect du protocole sanitaire et pour lesquelles continuer de faire vivre le public est essentiel. Faux public rappelant celui des derniers NRJ Music Awards, jeux de lumières et de décors, interventions des maîtres de cérémonie (Laury Thilleman et Stéphane Bern)… Toute hypothèse sera travaillée, le mot d’ordre de cette 36ème édition étant l’espoir. 

Les Victoires de la Musique n’échappent donc pas aux chamboulements logistiques générés par la crise sanitaire actuelle. En raison de l’annulation de tous les concerts, certaines catégories ont été remplacées. Cette 36ème édition se voit pour la première fois dotée de deux nouvelles catégories : révélations masculines d’un côté, et féminines de l’autre (celles-ci remplaçant la précédente « révélation scène »). Ces deux catégories comportent chacune trois nommés, mais tendraient évidemment à s’élargir pour les années suivantes.

Sans plus vous faire attendre, voici les nominés dans la catégorie « révélations masculines » :

Hatik (dont le succès s’est amplifié grâce à la série Validé)

Hervé

Noé Preszow

Et « Révélations féminines » :

Yseult

Clou

Lous and The Yakuza

Découvrez aussi les nominations des autres catégories :

« Artistes masculins »

Benjamin Biolay

Gaël Faye

Vianney

« Artistes féminines »

Aya Nakamura

Pomme

Suzane

« Albums de l’année »

Aimer – Julien Doré

Grands Prix – Benjamin Biolay

Lundi Méchant – Gaël Faye

Mesdames – Grand Corps Malade

Paradis – Ben Mazué

« Chanson originale » (soumise aux votes du public)

Comment est ta peine ? – Benjamin Biolay

Corps – Yseult

Facile – Camélia Jordana

La maison de retraite – Michel Jonasz

Mais je t’aime – Grand Corps Malade & Camille Lellouche

« Création Audiovisuelle »

Goliath – Woodkid

La Vita Nuova – Christine and the Queens

Nous – Julien Doré

Une troisième et nouvelle catégorie fait aussi son entrée : « Titre le plus streamé », dont le lauréat est Ne reviens pas de Gradur et Heuss l’enfoiré avec 101.060.657 streams (entre le 1er décembre 2019 et le 30 novembre 2020). Ce titre est représentatif d’une année où, à défaut de concerts, le streaming a explosé.

Quelques problématiques subsistent néanmoins et méritent d’être énoncées : les musiques urbaines, rock, et électro sont-elles dorénavant trop sous-représentées ? Rappelons qu’il y’a encore deux ans, chacun de ces genres étaient distinctement incarnés. Les Victoires de la Musique commencent-elles à virer vers un fourre-tout sans grande cohésion, ni même crédibilité ? Alexandra Redde-Amiel parle d’un « progrès éclectique », mais ne l’est-il pas trop ? Et qu’en est-il de l’impact des Victoires à l’étranger ? Si les pays francophones y ont accès via TV5 Monde et qu’une chaîne YouTube est accessible partout dans le monde, Romain Vivien reconnait un manque de moyens déployés pour faire rayonner cette cérémonie sur la scène internationale.  

La cérémonie des 36ème Victoires de la Musique sera diffusée le 12 février prochain, sur France 2. Laury Thilleman et Stéphane Bern aux commandes. 

Visuel : ©Manon Bonnenfant

« Les femmes de la maison » : la création et les femmes par Pauline Sales
A Göteborg, un festival de cinéma seul(e) dans un phare
Manon Bonnenfant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture