Actu
Les lauréats du prix Albert-Londres ont été nommés ce lundi 15 novembre

Les lauréats du prix Albert-Londres ont été nommés ce lundi 15 novembre

17 novembre 2021 | PAR Clémence Duhazé

Le prix Albert-Londres récompense chaque année un ou plusieurs jeunes reporters, de moins de 40 ans, dans trois catégories distinctes : Prix de la presse écrite, Prix audiovisuel et Prix du livre. Ce prix a été créé en 1933 en hommage au grand reporter Albert Londres, selon la volonté de sa fille : Florise Martinet-Londres.

Cette année, le 83ème Prix de la presse écrite revient à Caroline Hayek. Elle a réalisé plusieurs reportages pour le quotidien francophone libanais L’Orient-Le Jour, dépeignant la vie au Liban après les tragiques explosions ayant eu lieu à Beyrouth en août 2020. La journaliste est également chroniqueuse pour la Radio-télévision belge francophone et correspondante pour L’Express. Elle succède ainsi à Allan Kaval, qui avait écrit différents reportages sur la Syrie publiés dans Le Monde

Le 37ème Prix audiovisuel revient quant à lui à Alex Gohari et Léo Mattei, ayant réalisé le documentaire On the line : les expulsés de l’Amérique. Ils y racontent l’histoire de trois Mexicains installés en Amérique qui se retrouvent expulsés du pays du jour au lendemain. En 2020, Sylvain Louvet et Ludovic Gaillet avait remporté cette distinction avec Sept milliard de suspects, traitant du compromis fait entre liberté et sécurité des populations.

Le 5ème Prix du livre est décerné à Emilienne Malfatto pour Les Serpents viendront pour toi. La journaliste enquête sur l’assassinat d’une mère de famille qui habitait dans les montagnes colombiennes. Elle aborde le sujet de la violence sévissant dans le pays, liée au marché de la cocaïne. Elle succède à Cédric Gras, qui avait remporté le prix en 2020 pour Alpinistes de Staline. Emilienne Malfatto a également reçu le Prix Goncourt du premier roman 2021 pour Que sur toi se lamente le Tigre

 

Visuel : Albert Londres, 1923 © Wikipédia

 

 

Singulis et Simul, Frédéric Nauczyciel sur la route de l’extravaganza à l’Onde
Adrienne Lecouvreur et ses sœurs tragédiennes à l’Opéra de Bologne
Clémence Duhazé

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture