Actu
L’écrivain Nahed Hattar, tué pour avoir partagé une caricature de Jihadiste

L’écrivain Nahed Hattar, tué pour avoir partagé une caricature de Jihadiste

26 septembre 2016 | PAR Camille Bardin

Le controversé, Nahed Hattar, écrivain et journaliste jordanien de 56 ans a été assassiné dimanche 25 septembre devant le tribunal d’Ammam. Il faisait l’objet d’une procédure judiciaire pour avoir publié une caricature jugée offensante à l’Islam.

L’agence Officielle Petra a indiqué que Nahed Hattar a été tué par trois balles en sortant du tribunal d’Ammam où il était jugé dimanche dernier. L’assassin a été arrêté à Abdali après avoir ouvert le feu.
Une procédure judiciaire avait été lancée contre l’écrivain jordanien, de confession chrétienne après qu’il ait publié sur son compte Facebook une caricature, dont il n’était pas l’auteur où on peut voir un jihadiste allongé dans un lit au paradis auprès de deux jeunes femmes. L’homme s’adressait à Dieu comme à un serviteur et lui demandait un verre de vin et des noix de cajou et lui ordonnait d’appeler quelqu’un pour nettoyer la chambre avant d’ajouter qu’il devait toquer avant d’entrer.

La caricature avait alors provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et l’écrivain avait été accusé par les autorités « d’incitation aux dissensions confessionnelles ». On lui avait également reproché d' »insulte à l’égard de l’islam » puisque cette religion interdit toute représentation de Dieu. Le ministre de l’Intérieur Salam Hammad, avait alors convoqué l’écrivain sous l’ordre du Premier Ministre Hani al-Malki. Nahed Hatter avait été libéré début septembre sous caution aprés avoir supprimé la caricature de son compte et expliqué qu’elle se moquait des « terroristes et de la manière dont ils imaginent Dieu et le paradis, et qu’elle ne porte en aucun cas atteinte à Dieu ».

Le Royaume Hachémite, membre actif de la coalition internationale contre le groupe terriste Daesh (EI) est menacé depuis plusieurs années par les dihadistes. La joardanie a d’ailleurs été touchée à deux reprises cet été. Deux attentats, dont un revendiqué par l’EI, qui avaient déjà causé 12 morts.

Visuel : © DR

« Hits! » John Seabrook enquête sur les tubes des années 1990 à nos jours
#Beautychallenge21, 21 jours pour être au top », un projet de régénération automnal plurimédia
Camille Bardin

One thought on “L’écrivain Nahed Hattar, tué pour avoir partagé une caricature de Jihadiste”

Commentaire(s)

  • Fred

    Preuve que l’islam radical n’est pas le seul fait de Daech… Le fanatisme religieux devient un phénomène de masse dans les pays musulmans, de même qu’en France.
    Daech n’est que le symptôme le plus visible du cancer qui ronge l’islam, et qui est fait d’intolérance, de racisme, de sexisme, de haine de la culture, et prétend imposer la charia pour tous, musulmans ou pas.
    Les musulmans devraient être en première ligne pour combattre ce cancer et cesser de faire comme s’il ne concernait qu’une poignée de terroristes. Car très bientôt il sera trop tard pour réagir.

    septembre 28, 2016 at 11 h 45 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *