Actu
Le soufflet de « FOG » aux médias et aux politiques

Le soufflet de « FOG » aux médias et aux politiques

27 mai 2014 | PAR Alexander Mora-Mir

Sur France 2, lors de la soirée électorale, Franz-Olivier Giesbert a dénoncé la responsabilité des médias et des politiques dans le succès du FN aux européennes. Il s’est remis en question de manière inattendue.

Le débat sur France 2 concernant les causes de la victoire du Front national, a donné lieu à un aveu surprenant de Franz-Olivier Giesbert. Le célèbre journaliste politique était sur le plateau de David Pujadas et Laurent Delahousse sur France 2 pour analyser les causes du succès de l’extrême droite, du FN de Marine Le Pen en d’autres termes. Avec près de 25% des suffrages, le parti eurosceptique est arrivé en tête en France, devant l’UMP (près de 21%) et le PS proche de 14%.

L’ancien patron du « Point » a été d’abord interrogé sur la responsabilité des médias dans ce succès. Ils ont en effet été pointés du doigt très rapidement, notamment par des responsables politiques. « FOG » a préféré d’abord souligner la responsabilité de la classe politique, « C’est d’abord la faute des politiques qui n’ont pas su s’adresser au peuple, qui n’ont jamais trouvé les mots, qui se sont servis de l’Europe comme bouc émissaire de leurs échecs » a-t-il souligné. Il a poursuivi : « C’est la faute d’une politique absurde de la droite et de la gauche qui ont fait une espèce de surenchère de bêtise et de laxisme sur fond d’endettement et de déficit budgétaire ».

Il est ensuite revenu à sa critique des médias. « C’est aussi la faute des médias. Il y a un problème en France très particulier si on compare à l’Allemagne ou l’Italie. Tout s’est centralisé à Paris et Paris distille une sorte de pessimisme permanent. Mais c’est horrible ! »

Quant à sa déclaration inattendue, vous aurez le plaisir de la visionnez sur la vidéo ci-dessous.


Franz-Olivier Giesbert considère « faire partie… par puremedias

© visuel : Creative Commons Wikipedia Capture d’écran

Le Musée Juif de Belgique: portrait d’un musée menacé par l’horreur d’un attentat
[Live report] War On Drugs à la Flèche d’Or
Alexander Mora-Mir

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture