Actu

Le premier court-métrage de Sofia Coppola ressurgit des archives

Le premier court-métrage de Sofia Coppola ressurgit des archives

12 juin 2013 | PAR Fatima-Ezzahrae Touilila

Quelques jours seulement après la sortie de son dernier opus, « The Bling Ring » qui avait fait l’ouverture de la sélection  » Un certain  regard » au festival de Cannes, les Inrocks  font resurgir  « Lick the  Star », le premier court-métrage  de Sophia Coppola. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans ce film de quatorze minutes réalisé en 1998, c’est déjà tout l’univers de cette enfant chérie du cinéma hollywoodien qui se dessine en toile de fond. « Lick the Star » nous plonge dans un lycée où l’on peut suivre une bande d’adolescentes dans leurs entreprises  où se mêlent étrangement innocence et candeur, complots et perversité.

On y retrouve cet oxymore esthétique fait de constant éclat et d’infinie obscurité, une sélection musicale qui fera sa marque, elle y aborde également les thèmes qui révèlent  ses orientations futures, ceux de la solitude, du vide inépuisable, d’une hiérarchie lycéenne implacable, du malaise qui habite ces jeunes filles à la fleur de l’âge. Un état d’âme   qu’elle ne cesse d’explorer et d’interroger, comme une introspective éternellement inachevée,  de « Virgin Suicides » qu’elle réalise une année plus tard à « The Bling Ring » en passant par « Marie-Antoinette« .

Si le court-métrage  s’inscrit et annonce définitivement  « la facture Coppola » il n’en demeure pas moins  le récit anecdotique  d’un premier essai sans grand prodige cinématographique ni même simplement distrayant.

Le court-métrage est à retrouver en intégralité ici.

Visuel: (c) photographie prise par Yaël

Les pâtes investissent le McDonald’s
[Critique] « The Bay », immersion réussie pour Barry Levinson
Fatima-Ezzahrae Touilila

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *