Actu

Le photographe Robert Frank est mort

Le photographe Robert Frank est mort

11 septembre 2019 | PAR Chloé Coppalle

Hier, ce mardi 10 septembre 2019, le photographe suisse Robert Frank est mort à l’âge de 94 ans. Connu pour avoir photographié la vie aux Etats-Unis dans les années 1950, retour sur un artiste reconnu. 

Robert Frank

Robert Frank est né en Suisse en 1924. Naturalisé en 1945 après qu’Hitler ai fait perdre la nationalité à tous les Juifs d’origine allemande, il arrive finalement à New York en 1947. Son travail a consisté toute sa vie à photographier la vie, la vraie, des anonymes et de tous les milieux, et surtout les plus modestes, que ce soit à New York ou à Paris. 

Son travail se caractérise tout d’abord par le choix des lieux : la rue, le passage piéton, un bar, un bureau de poste, des petits hôtels pas chers sur les bords de route, des gares routières. Des espaces communs partagés par tout type d’individu, ou par les milieux sociaux n’appartenant pas aux classes aisées. Il marche par série, comme celle réalisée sur Paris. 1949-1952, au lendemain de la seconde Guerre Mondiale. On y découvre une vie rythmée entre le quotidien des rues avec une vendeuse de fleurs à la sauvette essayant d’interpeller les passants pour vendre son stock dans Flowers, Paris, 1951, et les instants de commémorations, comme dans Champs Elysee, 11 November, 1949, ou le spectateur se retrouve face à un cortège amenant une gerbe en mémoire des morts.
Mais sa série la plus connue est The Americans, 1958. Dans cette série, le spectateur découvre une sorte de revers du rêve américain. Pour avoir photographié des inconnus dans un aspect spontané et relatif à un moment présent, le travail de Robert Frank fait fortement penser à un travail presque documentaire. 

Mais son travail est également marqué par le grain qu’apporte le petit format, lui même obtenu grâce aux petits appareils développés dans les années 1950 et plus facilement transportables. Une autre  caractéristique de ses clichés est la ligne d’horizon pouvant être légèrement basse, plaçant le spectateur à hauteur des personnages, ou les laissant dominer le cadre, surtout ceux situés au premier plan. Par exemple, dans Trolley—New Orleans, datant de 1955, Robert Frank a descendu l’appareil de façon à ce que la ligne d’horizon soit située au centre de l’image. De ce fait, les passagers du bus se retrouvent face à face avec les spectateurs, ni en dessous, ni au dessus. Dans ce bus se situent à droite,  au fond du véhicule, les personnes de couleur, et à l’avant, à gauche, se situent les blancs qui regardent l’objectif avec méfiance. Réflexion sur la ségrégation, cette photographie témoigne aussi du doute que pouvait susciter un appareil photographique braqué sur soi au cours des années 1950. 

Le rapport au marché de l’art 

De janvier à février 2016, était organisée une exposition de son travail, en accord avec l’artiste, dans le hall d’entrée de la New York University. Mais les photographies bénéficiaient d’un accrochage spécial : en effet, elles avaient été imprimées pour l’occasion sur de longs bandeaux de papier de qualité banale, agrandies et sans cadre, tenant au mur avec des punaises. Le but de cette exposition était de détruire les impressions après l’événement pour ne pas qu’elles soient revendues sur le marché de l’art, alors que ses tirages originaux se vendent très cher. Cette année, il réalisa un tour d’exposition dans tout le pays, où il présentait son travail dans des lieux non lucratifs comme les musées ou les universités

 

Pour visualiser son travail : site de la National Gallery of Art, The Robert Frank Collection, [en ligne], https://www.nga.gov/features/robert-frank/europe-1949-53.html ,consulté le 11/09/19

 

 

Visuel : ©Attribution-NonCommercial 2.0 Generic (CC BY-NC 2.0), Licence CreativeCommons

 

La Couture Canine d’Anthony Rubio à la NYFW
« Hacker le sens évident des objets » : Camille Blatrix expose à Bruxelles
Chloé Coppalle

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *