Actu
Le BD-reportage de Reinhard Kleist sur la Syrie

Le BD-reportage de Reinhard Kleist sur la Syrie

10 novembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le dessin permet souvent de « faire passer ». Les images de Valse avec Bachir rendaient soutenables les affrontements pendant la première guerre entre Le Liban et Israël. Ici, c’est dans un camp de réfugiés syriens que le dessinateur Reinhard Kleist s’est immergé.
Kawergosk 5 étoiles le BD reportage de Reinhard Kleist ARTE Info

« CAstro »ou « Der Boxer », c’etait lui. Ce biographe au crayon regorge de talent et son trait est ici mis au service de la réalité de Kawergost, un camp de réfugiés au nord de l’Irak où il est resté, en mission pour Arte. Le reportage est en ligne sur Info Arte TV

« La guerre vue par les enfants, sans filtre », c’est à cela que donne accès le reportage qui nous montre ce que les habitants ont vu : tirs en pleine rue, obligation de partir précipitamment. Morts devant leurs yeux. On suit une famille kurde de son départ à l’arrivée au camp.

L’occasion est parfaite pour se plonger dans ce conflit vieux déjà de trois ans et qui comptait au mois d’avril 2014, au moins 191 369 morts selon le HCDH. On compte également 2 millions et demi de réfugiés. Cette guerre civile qui oppose des rebelles aux loyalistes (clan Assad), de massacres en possessions, est devenue un instrument géopolitique. Les grands états ont donné leur soutien diplomatique aux rebelles sans effets de terrain. Le conflit ne fait que s’enfoncer, sans espoir pour le moment. C’est sans compter un retour de la guerre Froide qui voit la Russie et la Chine se placer du côté des loyalistes, à cela s’ajoute un versant de guerre sainte qui ne permet pas de voir une issue à un conflit hyper instrumentalisé.

Visuel :©Arte

[Live report] Theophilus London à la Gaîté Lyrique (Howl Music Festival)
La Corrèze, terroir fertile pour Présidents de la République
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture