Actu
L’avenir du monde de la culture est en danger

L’avenir du monde de la culture est en danger

01 mars 2021 | PAR Salome Helgoule Vallot

C’est un énième appel à l’aide lancé par le monde de la culture à Emmanuel Macron : déjà un an. Déjà un an que les cinémas, les théâtres et les musées alternent entre fermetures et réouvertures intempestives, interdits d’être dans l’expectative d’une quelconque reprise définitive.

C’était le 29 février 2020 que le ministre de la santé Olivier Véran avait annoncé plusieurs mesures pour contrer la propagation de l’épidémie, qui amorçaient la fermeture progressive des lieux culturels. Depuis un an, les acteurs du monde de la culture sont soumis à des restrictions étouffantes ; le monde de la culture coule lentement, sans savoir quand il pourra reprendre son souffle. Ils sont nombreux à avoir signer cette lettre ouverte et à sonner (encore) l’alarme. Le président de la SACEM, Jean-Noël Tronc, à l’initiative de ce message, affirme que « C’est un appel de bon sens, et extrêmement responsable. Un an a passé. Nous avons désormais besoin de visibilité. Nos protocoles sanitaires sont de plus en plus au point. On a suffisamment de recul, aujourd’hui, pour demander un cadre clair et complet de reprise », comme le rapporte Le Parisien.

Invoquant nombre de pays européens qui ont décidé de laisser les lieux culturels ouverts, malgré des situations sanitaires parfois plus alarmantes que celle de la France, cette lettre insiste sur le non-sens que constitue le maintien de la fermeture des cinémas, théâtres et musées et propose un changement de méthode concret. « Poursuivre les négociations menées pour la réouverture progressive des établissements culturels et donner une véritable visibilité aux professionnels sur leur calendrier de reprise et, étape par étape, afin qu’ils puissent les anticiper et s’y préparer au mieux. » et « Accélérer la mise en œuvre des aides prévues par le plan de relance, et développer des mesures complémentaires pour accompagner les artistes, les auteurs et créateurs, et l’ensemble des professionnels de nos secteurs et répondre à certains besoins auxquels il n’a pas encore été répondu ».

La ministre de la culture Roselyne Bachelot a réagi à cette lettre dans Le Parisien, assurant que « la culture n’est pas à l’arrêt dans notre pays. » compte tenu des nouvelles formes numériques qui permettent la de faire vivre. Rappelant que le gouvernement s’est montré solidaire envers le monde de la culture depuis le début de l’épidémie, elle a expliqué que le ministère était justement en train de travailler avec les acteurs culturels afin de prévoir un cadre de réouverture : « l’Etat sera solidement et solidairement aux côtés de chacun, autant que de besoin. »

Crédits visuels : ©Laetitia Larralde

Netflix et « Nomadland » font un carton plein aux Golden Globes 2021
Agenda des savoirs de mars 2021
Salome Helgoule Vallot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture