Actu
L’appel au combat, par Stanislas Nordey

L’appel au combat, par Stanislas Nordey

07 janvier 2021 | PAR Manon Bonnenfant

Il est à l’origine de cet appel au combat, à la solidarité et réactivité de tous face à la chute sans fin du secteur culturel. Stanislas Nordey, comédien et directeur du TNS (Théâtre national de Strasbourg), est à l’origine d’un véritable message collectif qui s’est propagé à vitesse grand V parmi 250 personnalités de différents corps culturels. 

Un besoin vital…

Depuis de bien trop longues semaines, le secteur culturel est privé de ses ailes et de ce qui fait d’ordinaire le cœur battant de son âme : son lien physique avec le public. Soucieux de faire rouvrir les salles de théâtre et cinéma, Stanislas Nordey (connu pour être un artiste engagé) a lancé ce mercredi 6 janvier une pétition – publiée par le journal Le Parisien – dont les signataires s’engagent non seulement à se faire vacciner contre la COVID-19, mais également à diffuser cette action tout autour d’eux. L’homme de théâtre évoque ainsi un « acte citoyen », se faire vacciner pour contribuer activement à la maitrise de l’épidémie et donc, à une possible réouverture des lieux culturels. Se faire vacciner pour les professionnels souffrant du cruel manque d’activité, mais aussi et surtout pour tous. 

…partagé par plus de 200 personnalités

Ils ne mirent que très peu de temps pour répondre unanimement à cet appel. Comédiens, acteurs, musiciens, directeurs de salles ou encore animateurs, ils sont 250 à avoir fait part de leur désir et engagement dans la lutte contre l’épidémie, par amour pour la culture et pour la vie. Espérant ainsi montrer l’exemple et inciter chaque citoyen à se faire vacciner dès que possible, ces personnalités du monde de la culture ont signé la pétition lancée par Stanislas Nordey. Le pari est risqué : encore plus de la moitié des Français émet des réserves voire une hostilité farouche. Cette initiative sera-t-elle suffisante pour convaincre les moins réceptifs ? Si rien n’est sûr, une chose l’est bel et bien : c’est à nous d’agir. Collectivement. Avec fraternité, un mot dont on semble avoir bien trop oublié son sens depuis quelques temps. 

Plus qu’un appel, plus qu’une pétition, un cri du cœur. « Avec cet appel, j’ai l’impression de répondre à une attente de la part des Français, encore trop incertains. Jusqu’alors tout se nouait autour de la parole gouvernementale alors que pour une fois nous, citoyens, pouvions être à l’origine de quelque chose. Être nos propre maîtres. S’emparer de notre destin. », conclut Stanislas Nordey. 

Retrouvez notre dossier consacré à la culture en lutte.

Nomination d’Emilie Renard à la direction de Bétonsalon
Poush Manifesto : nouvelle pépinière d’artistes
Manon Bonnenfant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture