Actu

L’année 2016 sera plus longue que prévu

L’année 2016 sera plus longue que prévu

28 décembre 2016 | PAR Joanna Wadel

Chaque seconde compte. Et l’année 2016 pourrait bien en compter une de plus. En effet, peu d’entre nous le savent mais une seconde intercalaire sera ajoutée à l’année pour rééquilibrer les horloges atomiques.

le-passage-2017-sera-retarde_0

Depuis 1975, 26 secondes ont ainsi été ajoutées, décalant progressivement le passage au nouvel an. La raison ? La rotation de notre planète ralentit et les horloges atomiques seraient bien trop rapides. Pour accorder notre heure avec le pas de la Terre, il nous faut donc ajouter une seconde à notre compteur, sous peine d’être en avance. Un détail direz-vous, mais qui n’est pas si anodin que cela, puisqu’à défaut d’en avoir conscience, les industriels et multinationales, eux, le savent très bien. C’est le cas de Google par exemple qui pour éviter le bug général a décidé de ne pas ajouter la fameuse seconde, ce qui serait bien trop complexe mais plutôt de ralentir sa machinerie de 0,0014?% dix heures avant et dix heures après le passage en 2017. Plus simple donc… apparemment.

Certains, comme les Britanniques, sont contre cet ajout fastidieux et souhaitent nous faire bondir d’une heure en l’an 2600. Un bouleversement soudain qu’ils jugent plus pratique. Quoiqu’il en soit ces propositions seront à nouveau examinées lors de la World Radiocommunication Conference prévue pour 2023. Une réalité parallèle qui tourne bien plus lentement que la nôtre.

Visuel : © Visactu Infographie

L’AFP mise sur la vidéo et le corporate
Les sorties cinéma de la semaine du 28 décembre 2016
Joanna Wadel

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *