Actu
L’agenda du 14 février : bons plans circonstanciés pour une Saint-Valentin endiablée

L’agenda du 14 février : bons plans circonstanciés pour une Saint-Valentin endiablée

13 février 2014 | PAR Céline Duverne

Chaque année, c’est la même rengaine : vous conspuez la Saint-Valentin, quintessence du romantisme mièvre et du conformisme de la société de consommation, et pourtant, impossible d’y couper ! Pour vous faciliter la tâche et vous faire perdre toute occasion de râler, la rédaction de Toutelaculture vous a concocté une sélection non-exhaustive des meilleurs plans, adaptés à tous les budgets et à toutes les envies… ça vous en bouche un coin, non ?

Thoiry

Je veux… une Saint-Valentin idyllique

Les belles âmes fleurs bleues trouveront matière à satisfaction autour d’une table ronde garnie de chandelles… Pour accompagner votre demande en mariage ou – une fois n’est pas coutume ! – profiter d’une soirée inoubliable, cassez votre tirelire et offrez-vous un somptueux dîner gastronomique. Demeure historique du XVIIIe siècle, le château de Thoiry vous accueille pour un repas savamment élaboré : champagne, foie gras et pétales de rose se font la part belle à la chaleur d’un feu crépitant. Encore plus de romantisme ? Qu’à cela ne tienne : la compagnie des Bateaux parisiens vous fait voguer à l’unisson sur les eaux troubles de Seine, le temps d’un dîner-croisière au pied de la Tour Eiffel.

Cesar

Je veux… une Saint-Valentin délirante

Que vous soyez en couple ou abonné au célibat, si votre préférence va pour des événements plus branchés… et moins onéreux, vous trouverez votre bonheur au bar du Blok Paris où une soirée « Frenchy Kiss » vous attend. Profitez-en, l’entrée reste gratuite toute la soirée ! Le Cesar Palace décline le même thème sous un titre très évocateur : « I’m celibataire ». Des bracelets verts, bleus et rouges départageront cœurs à prendre, amants fidèles et indécis pour une soirée placée sous le signe de la rencontre. Pour les plus gros budgets, optez pour le sulfureux cabaret du Lido, où un repas gastronomique avec orchestre et piste de danse vous sera proposé.

Nuegallerie

Je veux… une Saint-Valentin en images

Cultivez votre esprit pour récolter l’amour : cette semaine, l’actualité culturelle est placée sous le haut patronage de Cupidon ! Rendez-vous à la Nue Galerie où une série de clichés signés Ren Hang portent un regard neuf et décomplexé sur la sexualité des Chinois. Pour une appréhension plus cosmopolite de ce thème, vous trouverez votre bonheur au Musée de l’érotisme, qui consacre trois expositions à la photographe Daiane Soares, au dessinateur Stéphane Blanquet ainsi qu’à une collaboration de Luz et Sarah Constantin. Le soir venu, terminez votre tour d’horizon à l’hôtel Amour où les artistes de la MH Gallery, LWS et les Yeux Fertiles exposeront leurs œuvres.

RomeoetJuliette

Je veux… une Saint-Valentin spectaculaire

Sortez vos mouchoirs en dentelle et offrez-vous une plongée dans les plus belles créations du répertoire théâtral. Au Théâtre de la Porte Saint-Martin, Nicolas Briançon met en scène l’incontournable Roméo et Juliette, magistralement interprété par Niels Schneider et Ana Girardot dans les rôles éponymes. Pour poursuivre dans le registre tragique, Jean-Laurent Cochet remet au goût du jour l’Eurydice d’Anouilh au Théâtre 14. Pour une expérience plus réjouissante, cap sur le Théâtre Palace où la comédie 10 ans de mariage fait un retour en fanfare. Une création signée Alil Vardar, mise en scène par Roger Louret. Les célibataires frustrés trouveront de quoi raviver leur aigreur au Théâtre de l’Œuvre, où Michel Fau donne un nouveau souffle au Misanthrope de Molière, secondé par Julie Depardieu dans le rôle de Célimène. Notre atrabilaire amoureux n’eût sans doute pas désavoué sa version contemporaine : avec Fuck l’amour, Clément Noblecourt fait le pari de la légèreté à la Comédie Saint-Michel, dans une mise en scène déjantée.

Avec toutes ces cartes en main, vous voici paré pour satisfaire les plus fantasques désirs de votre cher/ère et tendre ! Et pour clore en beauté cette soirée placée sous les auspices du dieu Éros, n’oubliez pas, sur le chemin du retour, d’accrocher un cadenas signé de vos initiales sur l’incontournable pont des Arts, et si le cœur vous en dit, rendez-vous place des Abbesses devant le mur des Je t’aime pour renouveler vos serments.

Visuels :

© Affiche officielle de Fuck l’Amour

© Site officiel du Château de Thoiry

© Publicité officielle du Cesar Palace

© Affiche officielle de l’exposition « La Chine à nu(e) »

© Roméo et Juliette : Victor Tonelli / Artcomart

La rencontre à la Télévision, le temps d’avant
[Interview] Ludovic Huraux, une rencontre de deux Attractive World
Céline Duverne

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture