Actu
L’agenda des vernissages de la semaine du 13 octobre 2022

L’agenda des vernissages de la semaine du 13 octobre 2022

13 octobre 2022 | PAR Adam Defalvard

Cette semaine, l’agenda des vernissages de Toute La Culture vous propose de découvrir une forêt mystérieuse, d’en apprendre plus sur l’histoire du design, de s’interroger sur la transmission ou encore d’écouter les oiseaux.

ANIMA (75005)

Au Collège des Bernardins, venez faire une balade dans la forêt mystérieuse de l’artiste contemporain Laurent Grasso. À travers des vidéos et installations, Laurent Grasso explore les phénomènes mystérieux autour du « Mur païen » du Mont Saint-Odile qui domine la plaine d’Alsace. Dans la nef, une série de peintures intitulée « Studies into the Past » développe ce même univers poétique, flottant et intriguant. 

Le vernissage est ce jeudi 13 octobre de 18h30 à 22h. Pour plus d’informations, cliquez ici

Rétrospective Steph Simon (75006)

La Galerie Downtown présente une exposition retraçant l’histoire de la galerie Steph Simon, haut-lieu de la scène du Design de l’après-guerre. Le galeriste François Laffanour a acquis les archives de cette galerie pour en explorer l’histoire, à travers des oeuvres de design iconiques comme le Bureau Présidence de Jean Prouvé. 

Le vernissage est ce jeudi 13 octobre de 18h à 22h. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Et l’amour, bordel ! (75010)

Didier Cagé alias Just Cage propose au Lieu idéal une exposition partant de ce cri du cœur de l’artiste, « Et l’amour, bordel ! ». Un travail pictural coloré qui mélange les matières et qui se veut avant tout libre et vecteur de partage. 

Le vernissage est ce jeudi 13 octobre de 18h à 22h. Pour plus d’informations, cliquez ici.

De Toi à Moi, carte blanche à Jennifer Flay (93230)

À la Fondation Fiminco, la commissaire Jennifer Flay a invité 10 artistes aux pratiques diverses (peinture, installation vidéo, collage…) à venir exposer leur travail. Des univers singuliers dont les thématiques se croisent parfois autour de l’identité, de l’engagement ou de l’importance de la communauté. Le nom de l’exposition renvoie à la notion de partage, de l’œuvre artistique par exemple, d’une façon presque enfantine pour mieux traduire ce besoin de transmission.

L’exposition présente le travail d’Elsa Werth, Liv Schulman, Sara Sadik, Myriam Mihindou, Randa Maroufi, Tirdad Hashemi et Soufia Erfanian, Neila Czermak Ichti, Mégane Brauer et Bianca Bondi.

Le vernissage est vendredi 14 octobre en présence des artistes de 19h à 22h. Pour plus d’informations, cliquez ici.

On ne peut empêcher les oiseaux…(13200)

Dans le cadre du Festival Octobre Numérique à Arles, festival qui explore les mondes virtuels durables et inclusifs, le collectif u2p050 propose une plongée dans la réserve naturelle des Vieux Salins d’Hyères. Dans l’espace de l’Eglise des Trinitaires, des installations multimédias et plastiques restituent les visions multiples qu’on retrouve dans la réserve naturelle. Un espace riche à découvrir pour mieux appréhender notre rapport au vivant et au non-vivant.

Du 5 au 30 octobre, pour plus d’informations cliquez ici.

Visuel : Affiche de l’exposition ANIMA, conception graphique M/M Paris.

« The Woman King » : un premier film réussi sur les Amazones !
Le Festival du film allemand ouvre avec éclat au cinéma L’Arlequin
Adam Defalvard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration