Actu

L’agenda culture de la semaine du 13 octobre

L’agenda culture de la semaine du 13 octobre

13 octobre 2014 | PAR Megane Mahieu

Des vampires à Sade, en passant par une vedette des années 80 en concert exclusif, cette semaine sera sous le signe du grand écart culturel, et on aime ! 

Spectacle 

*Le Bal des Vampires au théâtre du Mogador

En 1968, Roman Polanski signait une comédie horrifique, kitsch à souhait mais ultra jouissive. Plus qu’une parodie de film de genre, une grande farce devenue culture à la manière du Rocky Horror Picture Show où Roman Polanski jouait avec malice aux côtés de Sharon Tate. Fort du succès de nombreuses adaptations de films en pièces musicales (Le Roi Lion, La Belle et la Bête etc.) le théâtre Mogador propose ici une version sur les planches du Bal des Vampires, mis en scène avec la complicité de Polanski en personne.

Du mardi 14 au dimanche 19, sept représentations. Informations ici.

*Quand je pense qu’on va vieillir ensemble au Théâtre des Bouffes du Nord

Des saynètes utilisent l’anadiplose, cette figure de style qui fait chanter aux enfants « trois petits chats, chapeau de paille… » Ici la comptine est plutôt trashy. Chaque mouvement est marqué par un orage qui gronde, la pluie ne tombe pas encore, mais le ciel est lourd. Que ce soit dans un concert en play back revisitant « I’ve been loving you » de Ike et Tina Turner, une formation, un casting, une balade dans la brume, une voiture où un couple  se déchire ou dans un conte de fée lubrique, c’est la quête d’identité qui est la guest star du show. Jusqu’au 18 octobre, Les chiens de Navarre retournent le Théâtre des Bouffes du Nord avec l’excellent Quand je pense que l’on va vieillir ensemble.

Informations pratiques ici

Cinéma 

* Festival Lumière de Lyon

Le Festival, créé par le cinéaste Bertrand Tavernier et le délégué général du festival de Cannes Thierry Frémaux, accueille cette année en guest star le fulgurant Pedro Almodovar (La Mauvaise Education, Volver, Les Amants Passagers etc.), qui se verra remettre le prix Lumière 2014. et offrir une carte blanche exceptionnelle. Seront entre autres au programme : une nuit consacrée à la saga Alien, deux rétrospectives (Claude Sautet, Franck Capra) un cycle Tomu Uchida et western italien. Un programme très réjouissant donc pour les lyonnais et les amoureux du cinéma.

Du 13 au 19 octobre. Informations ici.

Musique

* Le MaMa Festival, entre Pigalle et Montmartre

MaMA n’en est qu’à sa 5ème édition parisienne mais l’événement peut déjà se féliciter d’avoir atteint son principal objectif, celui de rassembler toute la filière musicale en plein cœur de Paris et au-delà de fédérer un public plus large autour d’une programmation pointue dans une vingtaine de salles et de lieux atypiques des quartiers de Pigalle et Montmartre. Fort du succès de son édition 2013 qui enregistrait une fréquentation en hausse tant sur le plan des professionnels qui ont participé à ses rencontres que sur celui du grand public qui a pu assister à ses concerts, MaMA revient cette année sur 3 jours, du 15 au 17 octobre.

Informations ici

* Boy George au Salon du Vintage, Carreau du Temple

Pour cette édition spéciale Grande-Bretagne, ce week-end Boy George est la vedette du Salon du vintage au Carreau du Temple. Pour sa 16ème édition, le salon s’offre le chanteur britannique de « Do you really want to hurt me »?. Boy George mixera le samedi 18 octobre à partir de 21h, et le pass pour deux jours au salon + le concert est à 22 euros sur digitick.

Carreau du Temple, 4 Rue Eugène Spuller, 75003 Paris.

* Kid Wise au Point FMR

Les toulousains sont dans notre top des concerts du mois d’octobre. L’EP de ces enfants (presque) sages nous avait enchanté, distillant sur la scène rock progressive française un souffle doux. Leur reprise piano-voix de Entertainment des lumineux Phoenix nous procure  toujours autant des frissons…

Mardi 14 octobre, au Point FMR. 

Expo 

* « Sade. Attaquer le soleil » au Musée d’Orsay 

Consacrée à l’univers du sulfureux Alphonse Donatien de Sade, l’exposition est organisée sous le commissariat d’Annie Le Brun, spécialiste de l’écrivain et commissaire invitée. À travers des œuvres de Goya, Géricault, Ingres, Rops, Rodin ou encore Picasso, « Sade. Attaquer le soleil » explore les thèmes de la férocité et de la singularité du désir, de l’écart, de l’extrême, du bizarre et du monstrueux, du désir comme principe d’excès et de recomposition imaginaire du monde. Le but est de mettre en avant la manière dont les textes de Sade ont pu révolutionner l’écriture de l’époque. Régulièrement emprisonné par souci de censure, Sade a construit son travail dans la clandestinité, interdit pendant près d’un siècle et demi mais réhabilité par Jean-Jacques Pauvert en 1957. Devenu depuis un véritable mythe, son œuvre a remis en cause les idées d’une époque en redéfinissant la beauté comme la laideur, le sublime et l’image du corps.

 Du 14 octobre au 25 janvier 2015.

Visuels : ©captures d’écran / ©Franz von Stuck Judith et Holopherne (1927) Musée d’Orsay D.R

« Meurtres en Majuscules » : Hercule Poirot is (almost) back
[La recette de Claude] Génoise au parfum d’agrumes
Megane Mahieu

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *