A l'affiche
L’agenda cinéma de la semaine du 5 février

L’agenda cinéma de la semaine du 5 février

05 février 2020 | PAR Hortense Milléquant

Pour le premier agenda cinéma du mois de février, nous aurions pu vous parler du film d’Harley Quinn avec Margot Robbie ou bien encore du Dr Dolittle incarné par Robert Downey Jr mais non, nous n’en parlerons pas. Mais, il y a quand même au programme, de la castagne, de l’amour et du rire !

 

The Gentlemen de Guy Ritchie

Avec The Gentlemen, retour aux fondamentaux pour Guy Ritchie, le réalisateur de Sherlock Holmes.
Mickey Pearson, baron de la drogue installé à Londres laisse entendre qu’il pourrait raccrocher et couler une retraite bien méritée. La nouvelle se répand comme une traînée de poudre dans la capitale. Il n’en faut pas plus pour que la nouvelle déclenche de violents conflits dans le milieu de la pègre. Et tous les coups sont permis : chantages, complots, trahisons, corruptions et enlèvements…
En lice pour succéder au grand patron : un homme d’affaires véreux, un journaliste maître chanteur, un patron de presse enragé, un jeune loup asiatique aux dents longues…
Un film drôle avec des gangsters dans un Londres aussi élégant que violent.

Avec notamment : Matthew McConaughey, Hugh Grant, Charlie Hunnam et Henry Golding …

 

#JeSuisLà d’Éric Lartigau

Après Prête-moi ta main, Les Infidèles ou La Famille Bélier, la nouvelle comédie romantique d’Éric Lartigau débarque au cinéma.

Divorcé, Stéphane, chef cuisinier, coule une vie paisible au Pays Basque. Un jour, via une application de rencontres, il fait connaissance avec Soo, une jeune Sud-Coréenne. Un coup de foudre virtuel. Stéphane plaque alors tout et, sans prévenir cette dernière, il s’envole pour Séoul …
À voir, ne serait-ce que pour apprécier, sur grand écran, le jeu plein de tendresse et de poésie d’Alain Chabat. Drôle et émouvant, le film aborde aussi la question de la solitude à l’heure des réseaux sociaux.

Avec notamment : Alain Chabat, Doona Bae, Blanche Gardin …

 

La Cravate de Mathias Théry et Étienne Chaillou

Après la Sociologue et l’ourson sur le mariage pour tous, Mathias Théry et Étienne Chaillou dressent cette fois le portrait romancé d’un militant d’extrême droite.
Bastien Régnier a vingt ans, il milite depuis cinq ans au RN, dans le nord de la France. Lorsque la campagne présidentielle débute, il est invité par son supérieur à s’engager davantage.
Il s’agit d’un documentaire romancé qui nous plonge dans les coulisses de la campagne présidentielle de 2017, on peut, par exemple, voir Philippot à la cafétéria du FN. Puissant, parfois drôle et émouvant.
Et hasard du calendrier, le film sort alors que Marine Le Pen s’est déclarée, il y a quelques jours, candidate aux prochaines élections présidentielles.

Notre critique est à retrouver ici.

 

La dernière vie de Simon de Leo Karmann

Premier film pour Leo Karmann. Le réalisateur revendique, ici, l’héritage de Steven Spielberg ou Robert Zemeckis, et de leurs films pour ados des années 1980.
Ayant perdu ses parents, Simon, huit ans, rêve comme tous les orphelins de trouver une famille prête à l’accueillir. Mais Simon n’est pas un enfant comme les autres, il a un pouvoir secret : il est capable de prendre l’apparence de chaque personne qu’il a déjà touchée. Il dévoile son secret à Madeleine et Thomas, deux gamins avec qui il a sympathisé, qui l’invitent pendant les vacances. Les trois enfants s’amusent bien ensemble, jusqu’à ce qu’un jour, Simon utilise son don dans des circonstances dramatiques qui bouleverseront sa vie à tout jamais …
Il s’agit d’un film fantastique magistral porté par la justesse du jeu de très bons acteurs. C’est une œuvre troublante et mélancolique qui pousse à réfléchir sur de nombreux sujets tels que : l’amour, la fraternité, le sens de la famille et le deuil.

Notamment avec Benjamin Voisin, Martin Karmann, Camille Claris …

Notre critique est à retrouver ici.

 

Ducobu 3 d’Élie Semoun

Élie Semoun signe là son premier film en tant que réalisateur.
Neuf ans après le premier opus, la Saga Ducobu revient sur les écrans !
Le héros de bande dessinée créé par Godi et Zidrou va connaître de nouvelles aventures.
Septembre, l’élève Ducobu et tous ses petits camarades retournent en classe.
Et cette année, un petit nouveau fait lui aussi sa rentrée à Saint-Potache : TGV, le roi de la triche 2.0. Face à ce rival, le cancre se sent menacé par la concurrence. Mais, il n’y a pas que les résultats scolaires des élèves qui sont désastreux, l’état des finances de l’école est catastrophique : alors, vu la situation compliquée, les deux écoliers vont devoir unir leurs créativités pour remporter un concours de chant et sauver leur école.
Un casting trois étoiles pour cette comédie, avec notamment : Élie Semoun en instituteur Latouche, Émilie Caen en prof de musique, François Levantal en directeur de Saint-Potache, Florent Peyre en animateur du concours. Un film drôle soutenu par d’excellents acteurs !

Avec, entre autres : Mathys Gros, Frédérique Bel, Gérard Jugnot, Leeloo Eyme, Loïc Legendre …

 

Visuel : © Affiche La dernière vie de Simon – Geko Films

Luchita Hurtado, 98 ans, exposait pour la première fois à Londres
À Zurich, Iphigénie face à sa famille, dans une mise en scène oppressante.
Hortense Milléquant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *