Actu
La tournée estivale de Guiss Guiss Bou Bess

La tournée estivale de Guiss Guiss Bou Bess

08 juillet 2021 | PAR Orane Auriau

Le groupe de musique d’électro-sabar sénégalais fait sa tournée en France cet été. Le temps de faire le point sur ce groupe émergent qui mérite qu’on s’y attarde.

Une « nouvelle vision »

C’est ce que signifie le nom wolof du groupe. Il marque la volonté de son fondateur, le compositeur et beatmaker français Stéphane Costantini, de créer une nouvelle manière de faire de la musique. Le deuxième membre du groupe, sénégalais, se nomme Mara Seck et est un véritable artiste multi-talentueux : à la fois chanteur, danseur et percussionniste. Aba Diop, qui les a rejoints plus récemment, s’occupe également des percussions. Le groupe est tout jeune, puisqu’il a vu le jour en 2016, au Sénégal, pays que Costantini n’a plus quitté après avoir fait la rencontre de Mara. De cette relation est donc née cette envie d’adapter le rythme rapide des percussions sénégalaises à un plus large public. 

Le groupe l’électro-sabar arrive en France cet été

La tournée française de cet été pour leur album Set Sela a commencé un peu plus tôt le mois dernier, le 20 juin. Leur performance du 30 juin au Petit Bain, structure flottante sur la Seine, a donné le ton pour le reste de la tournée : un concert énergique avec des danses, des ondes positives qui ne vous quittent pas une fois fini. Leurs titres (on retiendra notamment Waxtane, Barcke Baye et Lamp) permettent de faire la transition de la culture sénégalaise vers des sonorités électroniques, qui nous attirent dans leur monde. C’est même un excellent moyen, pour les novices, de s’initier à une harmonie non occidentale. L’instrument traditionnel du sabar – qui désigne aussi la danse et la musique qui lui sont associés – est mêlé à une acoustique plus contemporaine.

C’est donc une musique taillée pour la danse, liée à elle, qui donne envie de se mouvoir. Ici, le chanteur s’y jette et vous y invite lors de ses concerts (“Toi tu viens danser” dit-il en s’adressant directement à son public). Ce n’est pas seulement une musique qu’il faut écouter mais vivre sur le moment, voir sur scène.

Le groupe se produira cet été, notamment très prochainement le 9 juillet à l’Aéronef de Lille, le 10 juillet à Roubaix, le 25 juillet au stade de Cajarc dans le stade du festival Africajarc.

Pour plus d’informations : site internet officiel du groupe

 

Crédits visuels : © Guiss Guiss Bou Bess

[Cannes 2021, Semaine de la critique] Robuste de Constance Meyer
[Cannes 2021] Ouistreham d’Emmanuel Carrère ouvre la Quinzaine des réalisateurs
Orane Auriau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture