Actu
La Biennale d’architecture « Terre et villes » : comprendre l’Île-de-France de demain

La Biennale d’architecture « Terre et villes » : comprendre l’Île-de-France de demain

08 avril 2022 | PAR Jacques Emmanuel Mercier

Ce mercredi avait lieu la conférence de presse sur la Biennale d’architecture et de paysage d’Île-de-France, nous y étions. L’on vous propose de faire un point sur un projet majeur pour la région et son avenir.

La biennale d’architecture et de paysage est de retour, sobrement appelé BAP, elle se tiendra un peu partout en Île-de-France, mais principalement à Versailles. L’idée ? Des expositions  réfléchissant à concilier la nécessité de la protection des terres avec un urbanisme et une architecture modernes. Pour y répondre pas moins de dix expositions sur des thèmes divers, autant prévus pour les néophytes que pour les spectateurs aguerris.

Un projet tourné vers l’avenir 

François de Mazières maire de Versailles mais, aussi commissaire général de la Biennale, nous parle avec beaucoup d’amour de ce projet qu’il défend depuis plusieurs années. Déjà commissaire de l’édition précédente, qui était aussi la première, il nous décrit ici outre les ambitions de chiffres et de visites son envie « D’ouvrir la porte à tous ceux qui réfléchisse demain ». Un objectif qui va de pair avec les expositions, le thème général « Terre et villes » se présente comme étant au cœur des réflexions. La région Île-de-France au de-là de la ville de Paris et de la banlieue est aussi composée de zones agricoles, de friches industrielles et la BAP s’intéresse aussi à ses territoires. A leurs incorporations, leur modernisme. Cherchant à trouver des solutions pour répondre à leurs problèmes, tout en visant le problème écologique.

Des expositions pour tous les goûts

Les expositions débutent le 13 mai et se terminent un jour avant la fête nationale. Elles promettent d’être très différentes les unes des autres. On retiendra par exemple celle montée par deux professeurs d’architecture à l’ENSA, Guillaume Ramillien et Nicolas Dorval.  Proposant plusieurs ateliers, des workshops, sur des thèmes variés mais cherchant avec des professionnels à faire de la construction avec des matériaux innovant comme de la pailles. Des ateliers certain pour amateurs, d’autres plus a destinations des professionnels vous seront proposé. Pour s’y inscrire, c’est directement sur le site de l’école nationale d’architecture que cela se passe.

Des questions d’urbanisme au cœur du sujet, comme l’exposition dédié au village olympique district 2024. Tous les goûts seront satisfaits  par cette dizaine d’expositions qui nous permettent de repenser la ville. Rendez-vous le 13 mai pour le début des visites.

 

Visuel : affiche 

L’expérience hypnotique d’Hiroaki Umeda à la Villette
Un moment avec YAÏR « et d’amour, surtout » (Interview)
Jacques Emmanuel Mercier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture