Actu

Jo Dekmine s’est éteint à 86 ans

Jo Dekmine s’est éteint à 86 ans

03 octobre 2017 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Jo Dekmine de son nom de naissance Joseph Deckmyn est décédé le samedi 23 septembre à l’âge de 86 ans. Il était considéré comme l’une des figures les plus emblématiques de la culture belge.

La Belgique perd l’un de ses plus grands représentants du monde culturel bruxellois. Jo Dekmine s’est éteint entouré de ses proches le samedi 23 septembre dernier. Il était âgé de 86 ans et a reçu quelques distinctions en France où il est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres ainsi qu’en Belgique où il est citoyen d’honneur de la ville de Schaerbeek et commandeur de l’ordre de Leopold II. C’est à lui que la Belgique doit la fondation du Théâtre 140, une salle de spectacle bruxelloise qu’il a fondé en 1963 et qu’il a dirigé jusqu’en 2015. A l’origine, Jo Dekmine ne se prédestinait pas à fonder une salle de spectacle de cette envergure: « Je n’ai pas voulu faire un théâtre. Je voulais que ce lieu ressemble à une baraque foraine mais qui ait une signification. » a-t-il confié lors d’une interview accordée à BX1.

« Un découvreur de talents »

Jo Dekmine s’est intéressé à divers styles de musique en passant par le music-hall, la variété et le rock. Il a côtoyé de nombreuses vedettes musicales françaises et internationales telles que Michel Polnareff, Al Jarreau, Françoise Hardy, Philip Catherine, Claude Nougaro, Manu Dibango, Lionel Hampton, Jacques Higelin, Georges Moustaki, Léo Férré, Jacques Dutronc, Pink Floyd, BB King, Serge Gainsbourg ou encore Queen. D’autres artistes de la danse, du théâtre et de l’humour se sont également représentées au Théâtre 140 pour citer notamment la compagnie Ariadone de Carlotta Ikeda, Pina Bausch et Carolyn Carlson pour la danse, Edouard Baer et Denis Lavant pour le théâtre ainsi que Guy Bedos, Patrick  Dewaere, Pierre Desproges  et Raymond Devos pour l’humour. Toutes ces collaborations ont fait de lui un « découvreur de talents » selon le site 7sur7.be.

Visuel : © CC

POLE-SUD, CDCN STRASBOURG : Mondes d’ici, rêves d’ailleurs
« Un élément perturbateur » d’Olivier Chantraine, une sage et fade comédie
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *