Actu
Inquiétude autour de la possible annulation des festivals de l’été 2024 à cause des JO

Inquiétude autour de la possible annulation des festivals de l’été 2024 à cause des JO

27 octobre 2022 | PAR Adam Defalvard

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a évoqué mercredi devant le Sénat la possibilité que des festivals soient annulés à cause de la forte mobilisation policière nécessaire pour les JO 2024. Des propos qui ont beaucoup inquiété le monde du spectacle et de la culture. 

Annulation et report des grands évènements

Devant le Sénat, Gerald Darmanin a déclaré que des évènements sportifs et culturels devront être annulés ou reportés pendant et à l’approche des Jeux Olympiques de 2024. Il a vite précisé : « On ne va pas annuler tous les événements ». 

En effet, le ministre de l’intérieur a indiqué que les JO vont susciter la mobilisation de 30 000 gendarmes et policiers par jour et que, par conséquent, les grands évènements nécessitant une forte présence policière ne pourraient se tenir.

Gérald Darmanin a par ailleurs précisé ce matin sur France Inter que « ce n’est pas à lui ou aux préfets d’annuler tel ou tel évènement » mais que les évènements doivent s’adapter et s’organiser avec le ministère de la Culture pour pouvoir se dérouler avec des forces de l’ordre en effectif réduit. 

Une inquiétude immédiate dans le secteur culturel

Les propos du ministre ont immédiatement fait réagir. Tous les grands festivals de musique parisiens sont concernés comme Lollapalooza, Rock en Seine ou les Solidays mais aussi d’autres évènements non parisiens comme la manifestation sportive du Tour de France ou Les Vieilles Charrues et le Hellfest. La question se pose aussi évidemment pour le Festival d’Avignon.

Le président des Vieilles Charrues Jérôme Tréhorel déplore le manque de visibilité donné par le ministère et a déclaré : « Vouloir sacrifier les festivals, c’est hallucinant. Ici, on est dans une région où il n’y a aucun site olympique. Il faudra m’expliquer. »

Une décision qui résonne bizarremment avec la volonté des JO de proposer de vrais spectacles en 2024 avec une direction artistique assuré par le metteur en scène et comédien Thomas Jolly

Des JO déjà controversés

Une polémique de plus pour les JO 2024 qui sont déjà critiqués pour les chantiers qu’ils vont susciter dans l’Ile de France et leur caractère profondément non-écologique. 

La ministre de la culture Rima Abdul-Malak s’est exprimée suite aux propos de Gérald Darmanin : « Le but n’est pas d’interdire, mais de reporter dans le temps certains événements en lien avec les élus. Nous faisons ce travail en ce moment même pour que les programmations culturelles puissent se faire. » Elle a également tenté de valoriser l’aspect culturel des Jeux Olympiques en rappelant l’organisation à venir « d’Olympiades culturelles » pour un budget à hauteur de 3 millions d’euros.

Cependant, un report à l’automne pourrait faire perdre beaucoup d’entrées à un festival se déroulant l’été. Après déjà plusieurs reports et annulations suite à la pandémie de COVID et des difficultés financières suite à cette crise, les festivals ont de bonnes raisons de s’inquiéter.   

Visuel : Lollapalooza 2015, ©Aneil Lutchman, CreativeCommons, Wikicommons.

Agenda des vernissages de la semaine du 27 octobre
Rimb, le brasier ardent de Zakary Bairi à la Ménagerie de Verre
Adam Defalvard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration