Actu
Grégory Chelli hack Rue89

Grégory Chelli hack Rue89

11 août 2014 | PAR Alexander Mora-Mir

Le site de Rue89 a été la cible d’un hacker, un certain Grégory Chelli, franco-israélien, ex-membre de la Ligue de défense juive (LDJ). Ce dernier a revendiqué ses attaques sur son compte Twitter et dans une vidéo postée sur Youtube.

Suite à des informations publiées à son sujet, il s’en est pris de manière virulente à certains journalistes, ainsi qu’à leurs proches, et a piraté l’accès au site d’actualité, le paralysant temporairement à plusieurs reprises. Des méthodes extrêmes qui remettent gravement en cause la liberté de l’information comme la sécurité des journalistes qui font leur travail. De nombreuses plaintes ont été déposées, et une information judiciaire a été ouverte.

La première attaque est survenue suite à la publication le 29 juillet, d’un article consacré aux méthodes du hacker franco-israélien Ulcan, de son vrai nom Grégory Chelli, ancien membre de la LDJ, groupe radical d’autodéfense, très controversé en France. Basé à Ashdod, dans le sud de l’Etat hébreu, il se qualifie comme «un soldat du sionisme» et signe constamment ses hacks par : «Stoppez vos mensonges à propos d’Israël ! Nous avons le droit de nous défendre ! Nous préférons vos condamnations à vos condoléances ! Nous possédons un seul petit pays, 0,3% du Moyen-Orient ! Qui sont les colons ? Big up à nos soldats et aux habitants du Sud.»

Se présentant comme un « militant sioniste » et un hacker, il est connu de la police pour des dizaines de signalements. Il a été condamné pour des faits de ainsi que pour le saccage de la librairie militante Résistances, en 2009, avec ses camarades de la LDJ.

Sur son compte Twitter, il défie tous ceux qu’il considère comme des ennemis d’Israël :

Plusieurs journalistes ont apporté leur soutien au pure-player, filiale du Nouvel Observateur, tels que : Eric Chol, directeur de la rédaction de Courrier International, Matthieu Croissandeau, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de La Vie, Pierre Haski, président de Rue 89, Fabienne Pascaud, directrice de la rédaction de Télérama, Anne Sinclair, directrice éditoriale du Huffington Post, Gilles Van Kote, directeur du Monde.
Dans un communiqué, ils ont affirmé qu’ils « ne céderons ni à l’intimidation, ni au chantage, ni aux menaces, et réaffirmons notre soutien total et notre solidarité à la rédaction de Rue89 ».

Voici l’enregistrement de la conversation de Ulcan avec le journaliste Benoit Le Corre, cible de menaces, suite à son article :

© visuel : Capture d’écran Facebook

« Rayon pour Sidar Tome 1 » : Lorrain. Les jolies colonies…
[Live report] Kenny Barron, Wynton Marsalis et Richard Galliano à Jazz in Marciac
Alexander Mora-Mir

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *